Isolation phonique Sol et plancher

Nos produits Il y a 20 produits.
Résultats 1 - 20 sur 20.

Meilleures ventes

L'essentiel en quelques mots

Isolation phonique au sol

L'isolation phonique est plus dure à appréhender et gérer que l'isolation thermique. Il existe 2 grands types de bruit qui se propagent différemment :

  • les bruits aériens :  ce sont les bruits qui sont émis et qui se propagent principalement dans et par l'air. Classiquement les bruits de voix, de radio, de télé, de bébés qui pleurent ou les bruits de moteur de machine à laver ou d'aspirateur.
  • les bruits solidiens : de structures ou bruit d'impact qui sont émis par un choc ou une vibration sur la structure et qui se propagent par celle-ci. Ce sont les objets qui tombent, les talons aiguilles et les vibrations des électroménagers par exemple.

Pour se propager de la propagation de ces bruits il y a 3 grandes stratégies à respecter.

L'étanchéité à l'air

L'air propageant les sons, il faut donc que le sol soit étanche à l'air. Pour cela on va veiller à ce que l'air ne puisse pas passer à travers le plancher et si besoin reprendre les petits défauts avec un mastic pour l'étanchéité à l'air ou prévoir dès le départ un joint d'étanchéité acoustique.

La loi de masse ou de masse/ressort/ masse

Plus un matériau est lourd et moins il vibrera. Encore mieux, deux matériaux "lourds" séparés par un matériau "ressort" limiteront encore plus le passage des bruits aériens. On parle alors de loi masse/ressort/masse. Il faut donc chercher à mettre le plus de poids possible dans les planchers ou les plafonds ou à créer un dispositif masse/ressort/masse. Pour cela les panneaux de fibre de bois rigides et les plaques de sol Fermacell associés aux granulés et plaques nid d'abeille Fermacell sont excellents et étudiés pour cela.

La désolidarisation des éléments

Pour éviter que les bruits ne puissent facilement passer par la structure on va chercher à compliquer le passage en désolidarisant au maximum les différents matériaux entre eux. Pour cela on incorpore des matériaux résilients entre chaque élément de structure pour absorber les vibrations et les sons. Les sous couches acoustiques en liège, en fibre de bois ou en matière synthétique et les bandes et panneaux résilients en fibre de bois ou en liège sont exactement les matériaux à utiliser.

Ces 3 stratégies sont à associer le plus possible pour combiner leurs propriétés et avoir une efficacité totale optimum. Vous trouverez ICI notre article complet sur l'isolation phonique. 

Comment isoler phoniquement un plancher ?

Pour une isolation efficace, il est conseillé d'installer une sous-couche désolidarisée du plancher. Par exemple, les rouleaux de liège sont très efficaces, puisque ce matériau naturel présente d'excellentes capacités d'isolation phonique. Une sous-couche désolidarisée aura un impact positif vis à vis des bruits de pas (bruit d'impact). Pour isoler phoniquement des bruits aériens, il suffit de poser une sous-couche isolante plus épaisse.

La réalisation d'une chape sèche sur la couche d'isolant permet d'avoir une isolation phonique optimale : tous les bruits sont stoppés.

Les différents isolants sous plancher

Plusieurs produits sont particulièrement adaptés à une isolation phonique sous plancher. Les panneaux en fibre de bois Steico sont parfaitement adaptés à la pose de parquet massif et apporte un confort acoustique immédiat. Le liège est également un très bon matériau naturel pour s'isoler du bruit. Enfin, les panneaux Panterre, en cellulose recyclée + anas de lin + fibre végétale, sont des isolants écologiques extrêmement performants.