Isolation écologique

Pourquoi isoler votre maison ?

L’isolation de votre habitat est primordiale. En effet, une isolation écologique étudiée - et de qualité - vous assure confort de vie et économies d’énergie. Véritable pied de nez aux isolants conventionnels traditionnellement employés, les matériaux isolants naturels, selon leur mise en œuvre, garantissent à votre maison une isolation thermique et une isolation phonique performante. Dites au revoir aux passoires énergétiques !  

Comment isoler sa maison ?

Il existe deux grands types d’isolation : l’isolation intérieure (ITI) et l’isolation extérieure (ITE) le choix du type d’isolation dépendra des contraintes inhérentes à votre projet de construction neuve ou de rénovation. L’isolation intérieure se décline sous différentes formes : isolation sol et cloison écologique , isolation mur, isolation plafond, isolation combles tandis que l’ITE regroupera l’isolation mur extérieur et l’isolation toiture (

Isolant souple, isolant en vrac, panneau isolant rigide ?

Le choix du format de l’isolant thermique dépendra du type d’isolation écologique que vous souhaitez déployer. En effet, pour l’isolation des combles, vous opterez plutôt pour un isolant en vrac. A contrario une isolation des murs par l’extérieur (ITE) requerra des panneaux isolants rigides, en fibre de bois par exemple. Les isolants souples sont fréquemment employés dans l’isolation plancher ou l’isolation des cloisons. 

Qu’est-ce qu’une isolation écologique ?

L’isolation écologique et naturelle se présente comme le recours aux matériaux naturels – laine de bois, chanvre, ouate de cellulose –  dont l’énergie grise est moindre (fabrication, transport, pose et durée de vie). L’impact des matériaux naturels pour l’isolation  est par conséquent très mineur sur l’environnement et votre santé. 

Ces isolants naturels viendront créer une bonne isolation thermique et participeront à vos économies d’énergie par la réduction en besoins de chauffage et de climatisation tout en minorant votre empreinte carbone

Vous pouvez ainsi bénéficier d’une bonne isolation écologique pour l’isolation des murs (intérieurs et extérieurs), l’isolation du sol, l’isolation de la toiture tout autant que l’isolation du plafond.

Utiliser un isolant écologique c’est s’assurer un confort de vie, où l’hygrométrie est correctement gérée. Beaucoup de ces isolants naturels sont biosourcés, c’est-à-dire issus de la biomasse végétale (ouate de cellulose, fibre de bois, chanvre, liège, coton) ou animale (laine de mouton).

Parce qu’une maison écologique est constituée par un ensemble de facteurs, au-delà des matériaux écologiques recyclés pour l’isolation, ou biosourcés, leur mise en œuvre et les questions d’étanchéité connexes importent également. 

C’est pourquoi, il est important d’intégrer à l’isolation écologique de votre maison, l’étanchéité de la structure. En effet, c’est l’étanchéité à l’air, et à l’eau, qui assurera la pérennité et les performances des matériaux écologiques et par voie de conséquence de  votre isolation thermique.

Comment bien choisir vos isolants écologiques ?

Synonyme de salubrité, durabilité et préservation de l’environnement, une maison saine fait souvent écho aux isolants écologiques. Chacun des isolants naturels disposent de performances thermiques et acoustiques et qualités propres. 

Le chanvre sera par exemple idéal en isolation de combles, la laine de coton légère, la laine de mouton sera très résistante au tassement, les fibres de bois garantiront un air intérieur sain.

Le liège, quant à lui, est un isolant thermique et phonique très important. Sont également de mise les ressources renouvelables rapidement comme la paille.

Ainsi selon le projet poursuivi, vous trouverez des matériaux écologiques pour une isolation intérieure mince, des panneaux en fibre ou laine de bois, de la ouate de cellulose en vrac, des panneaux sous toiture, des panneaux isolants extérieurs, des blocs de chanvre (ITE), des panneaux d’isolation phonique, ou bien du liège aux grandes propriétés d’isolation thermique et acoustique. L’offre est vaste. 

Pour l’isolation sol et plancher, vous pourrez, par exemple, employer des rouleaux de liège, des panneaux isolants en fibre de bois, des isolants biosourcés souples, comme le panneau ISOVEGETAL,  des plaques de liège expansé (pour votre isolation intérieure et extérieure).

Si l’on se penche sur l’isolation des murs, celle-ci pourra, entre autres,  accueillir des isolants écologiques tels que des panneaux isolants en laine de coton, ou laine de bois ou bien encore des blocs de chanvre.

Quand opter pour une isolation écologique ?

Polyvalente, une isolation écologique par l’intérieur, ou l’extérieur, peut être déployée tant dans la construction neuve que pour une rénovation écologique.

Quel que soit le type d’isolation choisie, la mise en œuvre différera en fonction de votre projet et des matériaux isolants naturels employés. 

Selon les endroits de votre maison à isoler, il est possible que la seule alternative, pour des questions de durabilité, soit l’isolation écologique. Utiliser de la ouate de cellulose en vrac pour l’isolation de vos combles, par exemple, car ce matériau recyclé ne se « tassera » pas a contrario d’une laine de verre.

Ni trop chaud ni trop froid dans votre habitat.

L’isolation écologique pour la rénovation d’une habitation

L’isolation est l’une des principales préoccupations lorsque l’on rénove une habitation.

Très souvent, le bâti ancien est mal isolé, voire pas du tout, et l’isolation écologique, c’est-à-dire à l’aide de matériaux sains et naturels, s’impose comme la meilleure solution pour éviter les déperditions énergétiques et transformer la passoire thermique en un habitat vert.

L’isolation écologique fait écho à la rénovation écologique où la conjugaison des éco-matériaux et la performance énergétique constituent un accord parfait. Afin d’éviter les pertes d’espace, est souvent privilégiée dans le cadre d’une rénovation écologique.

L’isolation de la toiture est également importante, toiture responsable de 30% des déperditions de chaleur de la maison lorsque mal isolée. 

Outre les isolants naturels, les enduits chaux chanvre, mélange de chènevotte et de chaux, constituent également un bon complément à une isolation mur. Pour l’isolation thermique par l’extérieur adaptée à la rénovation énergétique, le panneau rigide en fibre de bois conviendra tout à fait, cela vaut également pour  la construction neuve.

Une nouvelle construction écologique

L’urgence climatique pousse les États à faire évoluer la législation afin d’amoindrir les effets du réchauffement climatique. Ainsi, les matériaux biosourcés et les énergies renouvelables sont plébiscités par la

Une réglementation qui incite la nouvelle construction à être plus vertueuse à toutes les étapes du projet ; de la réflexion à la maison finie, en passant par la phase constructive et le recyclage des matériaux isolants employés. 

La construction neuve se veut plus écologique, plus durable et plus saine pour l’environnement et les humains, où l’isolation thermique, et phonique, du sol, des murs, du plafond, de la toiture et de l’extérieur, sont correctement déployées, afin de vous assurer ainsi un confort de vie, et un air intérieur, sain. 

Découvrir l'isolation écologique