Isolation écologique

Réaliser une isolation phonique plafond / plancher intermédiaire performante

Isolation phonique plafond

Le zéro décibel n’existe pas dans la Nature, saviez-vous qu’un avion au décollage produit 110 dB ? Même la nuit, le bruit équivaut à 25/30 dB dans une chambre de pavillon !

Avec un impact carbone des plus bas, une longévité notoire ainsi que de grandes performances d’isolation thermique, les matériaux biosourcés constituent une excellente solution d’isolation.

Cependant, l’isolation phonique est encore trop souvent mise de côté, pourtant le bruit est l’un des principaux facteurs de gêne dans nos habitations…

Heureusement, il existe différentes stratégies d’isolation anti-bruit pour faire de votre foyer un havre de paix. Explorons ensemble les bonnes pratiques d’une isolation phonique plafond et plancher.

Comment disposer d’une bonne isolation phonique sur plancher intermédiaire?

Dans le cadre de l’isolation phonique d’un plancher intermédiaire, vous pouvez opter pour deux approches : l’isolation plafond (par le dessous du plancher intermédiaire) ou l’isolation sol (par le dessus du plancher intermédiaire).

La performance de votre isolation anti-bruit sera notable, de par la diversification des matériaux et l’isolant souple placé dans le plenum qui absorbera en grande partie, voire totalement, les fréquences moyennes telles que les voix, les bruits de pas, l’électroménager, etc.

Explorons ensemble les systèmes d'isolation phonique que vous pouvez déployer dans votre habitat.

Quelles sont vos contraintes techniques? Vos objectifs ?

Quelque que soit la solution isolante choisie, la conductivité du son sera diminuée en grande partie grâce au principe de masse-ressort-masse. Les matériaux isolants utilisés ainsi que leur densité, épaisseur et qualité, impacteront fortement les performances de l’isolation phonique de votre habitation.

Pour rappel, 4 éléments sont à prendre en compte afin de disposer dans votre maison d’une excellente performance phonique :

  • La continuité de la couche de l’isolation phonique
  • La désolidarisation qui permet de limiter au maximum les bruits d’impact notamment
  • La diversification des matériaux isolants et les différentes densités
  • La limitation de l’effet de caisse de résonance (selon le principe constructif sélectionné)

N’oubliez pas l’étanchéité ! Veillez à boucher les gaines qui traversent les planchers comme les espaces entre les éléments qui les constituent. A cet effet, vous pouvez recourir à des mastics.

Isolation phonique plafond : le faux plafond sur cavaliers antivibratoires

Vous pouvez opter pour la mise en place d’un faux plafond fixé sur ‘silent blocks’ (cavaliers antivibratoires  ou suspentes) où vous viendrez placer dans le plenum un isolant naturel, un matériau absorbant acoustique, du type ouate de cellulose ou panneau laine de coton, afin de limiter l’effet caisse de résonnance.

Nous recommandons très souvent Acoustix en raison des hautes performances de ses produits, performances attestées par des PV et des tests réalisés par un laboratoire belge indépendant (Cédia).

Les cavaliers antivibratoires constituent une solution idéale pour qui veut se protéger des bruits aériens et participent à la réduction manifeste des bruits d’impacts provenant de la structure supérieure, de l’étage.

Ils peuvent être directement fixés au plafond ou suspendus à l’aide de pitons femelles + tiges filetées + écrous femelles.

Isolation phonique plafond cavalier antivibratoire

Avant la couche de plâtre, vous pourrez placer un panneau isolant phonique, Acoustix Pan-terre en plâtre ou fibro-plâtre, selon vos contraintes et modalités de chantier.

Le même principe s’applique sur un faux plafond, fixé sur suspentes antivibratoires. Dans cette mise en œuvre, les profilés métalliques viennent se fixer sur les suspentes. Il faudra également remplir le plenum avec un matériau isolant phonique pour limiter la caisse de résonance.

Il ne vous restera plus qu’à fixer les panneaux isolants - type Acoustix Pan-terre – déployer le joint d’étanchéité, ainsi que le mastic de finition, avant de terminer par l’apposition du faux-plafond.

Cette solution d’isolation phonique vous permet de mettre à niveau un nouveau plafond et de réduire la hauteur sous plafond. Les bruits aériens et les bruits d’impact sont, quant eux, fortement diminués.

Isolation phonique plafond : le faux plafond indépendant ou plafond autoportant

Il est tout à fait possible de s’orienter sur la réalisation d’un faux plafond indépendant à partir d’une ossature bois ou métal qui sera fixée directement sur le mur.  

Vous devrez dans ce cas veiller à désolidariser l’ensemble en plaçant, par exemple, un rouleau de jute antibruit entre l’ossature et les murs.

Cette mise en œuvre est la plus utilisée par les plaquistes qui, ne sachant pas toujours de quoi est constituée la structure du plafond préfèrent s’orienter vers cette solution. Le grand avantage du faux plafond autoportant réside dans le fait qu’il ne fasse pas appel à des éléments techniques très spécifiques.

Une pièce de petite taille nécessitera un plafond autoporteur classique. Un plus grand espace, au-delà de 2m,  requerra une structure plus importante (solives) désolidarisée du plancher et des murs si possible.  

Plus vous augmenterez en qualité de matériaux isolants (fermacell, Acoustix Pan-terre), plus vous devrez prendre en compte la charge de ceux-ci, charge qui, parfois, ne pourra être supportée par les seuls murs ou la section elle-même des éléments.

En somme, un faux plafond autoportant, qui ne serait pas fixé aux murs mais aux doublages porteurs implique que les doublages soient dimensionnés de manière à supporter la charge du plafond et contreventés, plaque Powerpanel HD 15 mm Fermacell ou panneau type panneau OSB en 12 mm, afin qu’ils soient structurels et non sujets à la déformation due aux charges.

Isolation phonique plafond autoportant

Vous devrez à nouveau venir placer un isolant souple dans le plenum, les panneaux isolants phonique seront vissés sur l’ossature bois ou métal. Et enfin, en périphérie il vous faudra assurer la continuité de la surface, tout en assurant une la désolidarisation structurelle de votre installation, en déployant un joint d’étanchéité mousse, ou boudin, en terminant par un mastic acrylique souple.

L’isolation phonique sol par le dessus du plancher intermédiaire

Vous pouvez également pencher vers l’isolation phonique sol par le plancher intermédiaire par le dessus et vous aurez le choix de désolidariser les éléments ou non.

Si vous optez pour une désolidarisation des éléments, le panneau isolant Pan-terre sera tout à fait adapté, tout autant que des panneaux en fibre de bois, ou des panneaux nids d’abeille remplis des granulés adéquats. Par-dessus cela, un ensemble de panneaux OSB , ou de plaque de sol fermacell®, en pose flottante, viendra recréer un élément structurel.

Isolation dessus plancher intermédiaire pose flottante

Sur celui-ci, vous serez en mesure de poser cloisons ou doublages et enfin votre revêtement de sol soit en pose flottante ou en pose collée.  

La fibre de bois est un matériau isolant phonique privilégié pour la désolidarisation. Par exemple, le Pavatherm Profil, densité de 175-180 kg/m, est un matériau écologique polyvalent pouvant accueillir une structure en pose flottante tout autant qu’un parquet massif à clouer ou à visser grâce aux lattes profilées intercalées entre les panneaux fibre de bois.

Isolation plancher intermédiaire

Ce type de revêtement sol (parquet bois massif) peut aussi être mis en œuvre grâce à un lambourdage croisé - par rapport au solivage ou la structure bois existante. La structure sera également désolidarisée par du liège (rouleau ou bandes résilientes) ou de la fibre de bois. L’isolation devra être complétée par un isolant souple  - en vrac ou panneau - remplissant les caissons créés pour les lambourdes bois.

Quels eco-matériaux utiliser pour l’isolation phonique ?

Il est tout à fait possible d’obtenir une bonne isolation phonique plafond grâce aux matériaux écologiques. Qu’ils soient d’origine végétale, animale ou recyclés, les performances seront au rendez-vous.

Cela est notamment vérifiable sur les isolants phoniques en vrac tels que la ouate de cellulose, mais également les panneaux isolants phoniques souples du type Isovegetal  ou le panneau cotonwool de Buitex qui dispose d’un indice d’affaiblissement acoustique de 40 dB.

Pour Kenzaï, une isolation phonique plafond ultra performante passe par le mix des deux approches. Si vous disposez d’un plancher intermédiaire bois à isoler, l’idéal serait de faire l’impasse sur le solivage apparent en l’enveloppant.

Isolation plancher intermédiaire solution mixte

Comment  faire une bonne isolation phonique ?

Après avoir mis en oeuvre la désolidarisation par le dessus de votre isolation sol, en fonction de votre choix de finition, veillez à :

  • Bien veiller à rendre les caissons étanches (joint/ mastic de silicone) et ajouter des cavaliers antivibratoires, fourrures puis une plaque de fermacell par exemple.
  • Remplir les caissons au maximum à l’aide d’un isolant souple.
  • Avoir une petite couche croisée d’isolant supplémentaire intercalée entre le bas des solives et la structure du plafond ne fera qu’augmenter l’efficacité du complexe isolant.

Ainsi, votre plancher intermédiaire est entièrement enveloppé et l’isolation anti-bruit aux petits oignons !

L’isolation phonique est l’un des grands maux de notre époque. Durables et saines, les solutions d’isolation naturelle constituent la meilleure option. Alors une isolation écologique oui, mais sans oublier votre confort sonore !

Kenzaï : un habitat sain pour un avenir durable grâce aux matériaux biosourcés.

 Maison écologique saine et durable