Sols & murs écologiques

Comment poser un parquet collé ? Bois massif - contrecollé

La pose collée est l'une des plus populaires pour le parquet, s'adaptant aux supports plans, qu'il s'agisse d'une chape  de ciment ou d'un carrelage, et convenant à tous les types de parquets, contrecollés comme massifs.

Nous partirons du principe que vous avez déjà préféré la pose collée aux poses clouées et flottantes, que vous avez déjà choisi l'essence de votre parquet, son épaisseur, etc. Bref, il ne reste plus qu'à poser !

Nous allons justement vous présenter comment poser un parquet collé.

  • Les questions à se poser
  • Préparer la pose de parquet collé
  • La pose de parquet collé

Questions avant la pose de parquet collé

Vous allez, avant de vous lancer, vous allez devoir vous poser plusieurs questions:

  • Utiliser une primaire d'accrochage ou non ?
  • Quand faut-il ragréer ?
  • Quelle colle choisir ?
  • Pose collée en plein ou au cordon ?

Nous finirons avec un récapitulatif des outils que vous devrez préparer.

Primaire d'accrochage ou non ?

Tous les supports ne sont pas également adaptés à la colle. S'ils sont trop poreux, ils peuvent notamment laisser s'échapper des bulles. Pour le vérifier, faites tomber une goutte d'eau sur votre chape et, si elle disparaît en moins d'une minute, c'est qu'il est trop poreux.

La primaire vous permettra d'avoir une surface plus homogène. Elle ajoute, en plus, une couche d'étanchéité.

Quand faut-il ragréer ?

Le parquet collé demande une surface vraiment plane. S'il y a des fissures et autres irrégularités, il faudra "ragréer", c'est à dire appliquer des produits qui vont niveler la pièce. C'est potentiellement assez complexe, nous détaillerons comment faire dans un autre article. Globalement, vous utiliserez un enduit de ragréage "normal" pour les irrégularités jusque 10 mm, potentiellement en complément d'un enduit "fibré" pour les irrégularités plus importantes, jusque 30 mm. En cas de plus grandes irrégularités, vous devrez faire un rebouchage avec du mortier avant.

Il faut que votre support soit suffisamment sain. Par exemple, s'il y a déjà eu un ragréage, vous devrez l'enlever (on dit "piquer") avec un burin. Le support final ne doit pas être facilement friable.

Notez que, même s’il est autonivelant ou autolissant, vous devrez l’appliquer rapidement (temps de prise court) et le travailler pour avoir un résultat optimal. On le contrôle avec une règle de 2 m et on ponce les irrégularités. On peut avoir besoin de 2 passages.

Quelle colle pour parquet choisir ?

Pour choisir la colle pour parquet adaptée, vous prendrez en compte:

  • La durée de séchage à partir de laquelle on peut marcher sur le parquet.
  • Le temps de formation de peau ou de pelliculation est la durée avant la formation d'une sorte de peau sur la surface de l'adhésif.
  • La facilité d'étalage.
  • La présence de solvants / de COV, qui peuvent générer des vapeurs désagréables à l'installation.
  • La force d'adhérence

Globalement, les colles peuvent être à base d'eau, d'acrylique ou de polymères, comme le polyuréthane. Nous proposons la colle polymère Blanchon en deux versions:

  • AB 1300, qui convient aux planches d'une largeur maximale de 130 mm. En effet, plus une planche est large, plus il faut d'adhérence pour la fixer au sol.
  • AB 2000, qui convient aux planches larges, allant jusqu'à 200 mm de large. 

Elle est très polyvalente, étant adaptée à de nombreux supports.

Pose collée en plein ou au cordon ?

Il y a deux types de pose collée: au cordon ou en plein.

  • La pose collée en plein consiste à appliquer un aplat de colle avec une spatule crantée.
  • La pose collée au cordon consiste à tracer des lignes de colle à intervalle régulier avec une colle spéciale appliquée au pistolet. 

Nous recommandons le collage de parquet "en plein". En effet, la pose au cordon est trop chère dès qu'il y a un peu de surface. Elle est davantage adaptée pour les plinthes.

Récapitulatif: les outils

Pour poser un parquet, vous aurez besoin (outre d'un parquet à coller bien sûr):

  • De colle adaptée à la largeur de vos planches.
  • D'une spatule crantée adaptée à votre colle.

Vous aurez également besoin des éléments classiques pour poser un parquet:

  • D'une scie radiale, scie sur table ou d’une simple scie sauteuse et choisissez dans ce cas une lame à dents inversées pour éviter les éclats de bois sur le parement
  • D'un mètre, d'une équerre, d'un crayon, d’une fausse équerre, d’un copieur de profil, d’un maillet en caoutchouc blanc qui ne marquera pas le bois …
  • De genouillères.
  • De cales de dilatation
  • D’un cordex ou d’un laser pour tracer  une ligne de référence de rectitude parfaite
  • D’une règle pour vérifier l’alignement des lames en cours de pose

Préparer le collage du parquet

Maintenant que vous avez une vision claire de votre futur chantier, vous allez devoir préparer la pose de votre parquet.

Préparer le support

Le parquet se colle sur un support parfaitement plan, sec et sain. Comme nous l'avons vu, si nécessaire vous l'avez ragréé et appliqué une primaire.

Sinon, vous devez bien nettoyer votre sol et retirer les traces de colle antérieure et tout élément qui pourrait se détacher.

Préparer les lames de parquet

Stockez les planches dans leur emballage une semaine dans la pièce avant le début du chantier et sortez-les de leur emballage 48h avant.. Cela leur permettra de s'habituer à l'hygrométrie de la pièce, sans quoi elles risqueraient de se déformer pendant le séchage, ce qui serait dramatique.

Classez les également de sorte à préparer la pose. Si vous faites une pose à l'anglaise (la pose droite classique, la plus simple), classez les planches en fonction de leurs longueurs. Si vous faites une pose plus complexe, vous devrez diviser les planches en fonction. Par exemple, pour la pose en bâtons rompus ou en points de Hongrie, il faut séparer les planches "gauche" et les planches "droite". C'est indispensable pour fluidifier la phase de pose.

Se lancer: coller son parquet massif ou contrecollé

Au moment de la pose, la température de la pièce doit être suffisamment chaude pour que la colle ne se solidifie pas et suffisamment froide pour qu'elle ne soit pas trop liquide. On retient classiquement une température ambiante, entre 15°C et 25°C.

La pose collée est réglementée par le DTU 51.2.

La pose collée en général: 2 rangs par 2 rangs

Pour la pose, il est recommandé de fonctionner deux rangs par deux rangs. Il y a trois phases: la préparation, l'application de la colle et la pose à proprement parler.

Première phase de pose: la préparation des rangs

Vous allez commencer par préparer votre paire de rangs:

  • Posez une fois les planches sans colle pour vérifier celles que vous allez choisir et leur ordre d'agencement.
  • Lorsque vous arrivez au bout du rang, découpez la dernière planche à la distance adéquate (distance entre la dernière planche et le mur minorée de l'épaisseur de la cale, 8mm en principe).
  • Recommencez avec la chute pour faire le rang suivant

Seconde phase de pose : l'application de la colle

Une fois votre pose préparée, retirez les planches, puis appliquez la colle. Pour cela:

  • Faites quelques repères au crayon pour délimiter la zone d’application de la colle
  • Plongez la base votre spatule dans le port de colle pour en retirer une épaisseur. Pas besoin d'en prendre trop.
  • Appliquez-la au sol en l'étalant grâce à des mouvements circulaires.
  • Recommencez jusqu'à avoir couvert la surface avec une couche constante sur laquelle les deux rangées de planche que vous avez préparées seront appliquées.
  • Vérifier à la règle l’alignement des lames tous les 2 rangs

Cette phase doit être assez rapide: elle ne doit pas durer longtemps pour que la colle n'ait pas le temps de pelliculer (= qu'une "peau" se forme à la surface).

Troisième phase de pose : le collage de planches

Enfin, vous pouvez coller les planches que vous avez préparées.

Emboîtez une planche, puis, à l'aide d'une cale martyr ou d'un tire lame, enfoncez la bien sur les planches adjacentes, tapotez avec un maillet sur le dessus de la planche pour bien appliquer la colle, puis enlevez les traces éventuelles de colle entre les lattes installées à l'aide d'un chiffon mouillé.

Éviter les pièges

IMPORTANT, il y a plusieurs pièges à éviter:

  • Le bout des lames doit être décalé d’au moins 2 largeurs de planche.
  • Choisissez vos planches pour que la dernière lame ainsi que sa chute fassent au moins 40 cm de long.
  • Enfoncez bien les planches pour qu'il n'y ait pas d'espace. Une erreur ne pardonne pas !
  • N'oubliez pas de laisser un espace ("joint de dilatation") avec le mur à l'aide de cales de dilatation de 8mm. En effet, le bois peut gonfler sous l'effet de l'humidité. Il faut prévoir cet espace pour que cela ne cause pas de dommage.
  • Faites vos découpes côté parement avec des lames inversées.

Négocier les obstacles

Vous pourrez rencontrer, lors de votre pose, plusieurs difficultés.

La plus commune sera les coupes irrégulières: lorsqu'il faut découper vos planches de sorte à s'adapter à un coin ou à un angle non-droit. Présentez la planche et notez un repère pour la longueur et la largeur.  

Vous pourrez également devoir gérer la présence d'un tuyau. Pour cela, présentez la lame face au tuyau et tracez un repère un peu plus large que le tuyau.

Ensuite, utilisez un copieur de profil pour avoir une image de l'empreinte du tuyau et reportez-la sur le dos de votre lame. N'oubliez pas de répercuter la cale de dilatation.

Enfin, faites la découpe. Pour la partie circulaire, on recommande l'utilisation d'une perceuse avec une mèche à bois, d'un diamètre supérieur au tuyau pour laisser ce dernier se dilater. Ensuite, finissez la découpe avec une scie sauteuse pour rattacher ce trou au bord. 

Récapitulatif: la pose du parquet collé

Voici un court récapitulatif de ce que nous venons de voir.

Étape 1: Préparer son sol (primaire, ragréage …)

La première étape est de préparer le sol: si besoin, ragréer et/ou installer une primaire d'accroche et bien nettoyer. 

Étape 1.5 (optionnel) : Collez la sous-couche

Si vous avez prévu d'installer une sous-couche, collez-la.

Étape 2 : Installez les planches dans la pièce

Laissez le parquet s'accoutumer aux conditions hygrométriques de la pièce en l'y déposant une semaine avant la pose.

Ouvrez les paquets 48h avant la pose et classez les planches par usage (dans le cas notamment des parquets en chevron ou en point de Hongrie) ou par longueur.

Étape 3 : Rassemblez vos outils et faites le point sur votre projet

La colle sèche vite, il n'y a donc pas le temps pour l'indécision. Faites donc tous vos choix en amont (la colle, le type de collage (en plein ou au cordon), etc.) et rassemblez vos outils: colle, spatule crantée, genouillères, cales de dilatation, mètre, crayon et scie sauteuse ou radiale.

Étape 4 : Collez la sous-couche

Enfin, installez le parquet en suivant la séquence suivante:

  • placez les calles de dilatation autour de la zone,
  • posez "à blanc" 2 rangées (en découpant s'il le faut les lames) pour vous assurer de vos rangs
  • désassemblez ces lames, puis collez-les.

Et ainsi de suite. 

Étape 5 : Laissez sécher

A la fin, une fois que tout est sec, retirez les cales de dilatation. A ce stade, votre parquet est "posé". Néanmoins, ce n'est pas fini.

Étape 6 : Finissez

Une fois que votre parquet est posé, il faut encore réaliser les finitions:

  • S'il s'agit d'un parquet brut, il faut lui appliquer un traitement (on dit une finition), souvent de l'huile, de l'huile-cire ou une vitrification.
  • Dans tous les cas, il faut couvrir les joints de dilatations. On utilise pour cela des plinthes ou des quarts de rond.
  • Il faut aussi parfois couvrir d'autres espaces, notamment à l'aide de profilés et de barres de seuil.

N'oubliez pas de respecter les différents délais de séchage de ces opérations complexes. Nous vous renvoyons aux articles dédiés pour de plus amples détails.

Étape 7 : Admirez le résultat

Voilà, c'est fini ! Il ne vous reste plus qu'à regarder votre splendide parquet.

Les produits vus