Actualités Kenzaï

Tension sur le marché du bois en Europe, pourquoi ?

Star de la construction, éco matériau par excellence, le bois subit depuis le début de la crise sanitaire de fortes variations d’approvisionnement couplées à des hausses de prix phénoménales. Un marché en flux tendu dont les prix fluctuants obligent les professionnels de la filière à s’adapter au fil de l’eau face à une demande toujours plus accrue. Le bois comme véritable étendard de l’écologie.

Zoom sur design bois

Un marché des matières premières volatil 

L’année 2021 aura été marquée par des hausses substantielles des cours des matières premières. Blé, maïs, soja, bois – pour ne citer que ceux-là – ont été particulièrement touchés. Plusieurs facteurs ont encouragé cela.

La baisse du dollar a provoqué une hausse des prix des matières premières, pour voir son cours remonter en fin d’année et impacter les prix de vente de ces matières premières.

Les intempéries dans le monde ont favorisé une hausse des prix sur les produits agricoles. A titre d’illustration le cours du maïs a flambé en raison de la sécheresse au Brésil et d’un climat trop froid dans plusieurs régions productrices aux USA. Le soja et le blé - gel notamment en Europe – ont subi le même sort.

La crise sanitaire a eu pour effet de créer une frénésie d’achat sur certains produits tels que les pâtes, le papier toilette, le lait…, les stocks ayant fondu face à l’angoisse générée par la crise, les problèmes d’approvisionnement de matières premières et la reprise de la croissance ont impacté les prix.

Enfin, le transport maritime assurant près de 80% du transport mondial, a souffert du blocage du canal de Suez en mars 2021.

Zoom sur planche de bois brun foncé

Et le bois dans tout ça ?

Le bois n’a pas échappé à la règle, entre hausse des prix continue - depuis 2019 - pénuries et problématiques d’approvisionnement, cette matière première renouvelable vaut désormais de l’or !

A titre d’exemple, le prix du bois en dollars par 1000 pieds planche, est passé de 348.1$ en mai 2020 à 1607.5$ en mai 2021…aie !

En cause, les besoins des USA et de la Chine.

La mise en tension de la filière bois

Une augmentation spectaculaire des exportations vers l’Amérique du Nord et l’Asie a mis en tension toute la filière bois. La demande européenne, déjà bien présente, combinée aux besoins en bois de ces deux mastodontes aura fait flamber les prix !

Les mesures anti-dumping sur les importations entre le Canada et les Etats-Unis ainsi que les plans de relance de l’économie américaine ont favorisé la construction bois et mis le marché européen en tension. En effet, les Américains plébiscitent les maisons bois, construites à 80% avec ce matériau naturel.

Aux Etats-Unis, on observe depuis quelques années un attrait pour la construction d’immeubles en bois. Pourquoi ? Car ce matériau naturel - et recyclable - résiste mieux aux ouragans et tremblements de terre, des évènements climatiques fréquents dans cette partie du monde.

Le principe constructif européen utilisant des panneaux contrecollés en bois est employé depuis longtemps en Norvège où les immeubles en bois peuvent aller jusqu’à 18 étages ! Le code international de la construction n’a intégré la construction bois qu’en 2015, et les immeubles étaient limités à 6 étages jusqu’en 2021…

En juillet dernier, 60% des chênes - sans aucune transformation - issus de forêts privées françaises étaient exportés vers la Chine tandis que 90% des scieries de chênes françaises n’ont plus assez de bois pour assurer leurs besoins annuels ! Quant à la lutte contre le réchauffement climatique…

Oiseaux volant au dessus d'une forêt de conifères

Le marché du bois en Europe

Par ailleurs, un grand nombre d’européens souhaite dorénavant investir dans la construction bois ou les revêtements de façade en bois (bardage) dans le cadre de rénovations notamment.

En France, la réorientation sur le bois par le biais de la RE 2020, qui favorise ce matériau naturel pour le nouveau bâti, a eu pour conséquence d’accroître fortement la demande. Un marché qui s’oriente désormais vers des constructions plus respectueuses de l’environnement et plus durables.

Pourquoi cet engouement ? Le bois est un matériau de construction écologique flexible, économe en ressources qui stocke du C02. En somme, un matériau naturel qui colle parfaitement avec les politiques de développement durable.

L’achat du bois européen par les Etats-Unis et la Chine a conséquemment favorisé la mise en tension de toute la filière bois et participé, dans une grande mesure, à l’augmentation des prix, par la raréfaction de l’offre.

Maison écologique - maison en bois dessin

Comment éviter la pénurie de bois en Europe ?

Au vu des appétits chinois et américain, il faut s’attendre à ce que les pénuries et les hausses de prix s’accentuent sur le bois. En effet, les capacités de production européennes étant presque à leur maximum, les problèmes d’approvisionnement risquent de s’intensifier.

L’organisation de la gestion des forêts - privées et publiques - représente aujourd’hui un enjeu pour faire face à la demande mondiale croissante. Il serait également judicieux de parier sur des essences de bois qui produiront un matériau noble de qualité, exploitable par les industriels de la construction ou de mobilier.

En outre, les pays membres de l’UE seront dans l’obligation de légiférer sur le sujet. Rappelons-nous que la Russie a déjà interdit par le passé toute exportation de grumes sciés et s’apprête à réitérer dès 2022. Conséquence ? La Chine devra se résoudre à acheter des produits finis.

Tous les professionnels du secteur sont touchés, Kenzaï n’échappe pas à la règle. Cependant, nous nous organisons pour stocker bois de charpente, bois d’ossature, bois de structure, bardage bois afin de continuer à vous fournir en matériaux écologiques et naturels, en essences de bois résistantes et durables. Des matériaux biosourcés issus de forêts locales, ou européennes, gérées de manière responsable.

Dans les années à venir, le circuit court devra être davantage privilégié. La mise en place d’un cercle vertueux de la filière bois, de la forêt, aux scieries en passant par le transport deviendra primordiale.

Toute la chaîne de valeur devra être soigneusement étudiée afin que le bois devienne un acteur incontournable dans la construction qui reste l’un des secteurs les plus énergivores et polluants au monde.

 Forêt verte traversée par chemin en bois

Sources :

Timber Construction Europe

Le Figaro

Nasdaq

Senat.fr.