Construction bois

4 choses à savoir sur la forêt en Auvergne Rhône-Alpes

On entend souvent parler de déforestation, d’émissions de CO₂, de couche d’ozone, etc. mais entendez-vous parler du positif, de la reforestation, de la gestion durable de ce patrimoine vert que sont les forêts ?

Non ?

Chez Kenzaï, nous avons envie de mettre en lumière la bonne administration des terres forestières en Auvergne Rhône-Alpes (AuRa).

Focus sur les bénéfices principaux qu’apportent une gestion durable de cette ressource renouvelable.

Dosse de bois

1. La forêt s’agrandit en AuRa

Chaque année, la forêt en AuRa gagne 3% de volume, soit 16 millions de mᵌ, donnant l’opportunité aux arbres de s’épanouir en toute quiétude. Cette surface est occupée, à 95%, par des essences autochtones de feuillus et résineux, le chêne est le plus présent (25.9%).

On peut également compter avec le hêtre, l’épicéa, le pin sylvestre, le sapin pectiné, le frêne, le douglas et le châtaignier, pour peupler nos forêts auvergnates.

La surface couverte par la forêt en AuRa représente 2.6 millions d’hectares, ça en fait du vert ! Saviez-vous que cela est l’équivalent des 4 départements constitutifs de l’Auvergne ?

Pourquoi les arbres sont importants ? Un arbre sain, et en croissance, va absorber, et stocker, le carbone, tant dans le sol que dans ses cellules. Cette action ‘anti-carbone’ compense quand même 15% des émissions de CO₂ !

Les arbres tempèrent donc le changement climatique.

2. La récolte et la transformation du bois en AuRA

La récolte du bois est encadrée par la réglementation française (cf : Code forestier, Code de l’environnement et Code rural et de la pêche maritime) afin d’assurer le bon équilibre des terres forestières.  

Ainsi ce sont 5 millions de mᵌ de bois qui sont récoltés annuellement, cela représente 1% du volume de bois forestier en AuRa. Il reste par conséquent les ¾ de la forêt, pas mal direz-vous ! Oui, c’est ce que l’on pense aussi !

Sur ce volume de bois récolté, 4 millions de mᵌ sont alloués au bois de construction, de quoi vous permettre de réaliser votre maison en bois en bonne et due forme ! Et cerise sur le gâteau, 4 millions de tonnes de CO sont ainsi neutralisées.

Le bois de construction compense les émissions de carbone annuelle des ¾ du parc automobile particulier en AuRa. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, cela fait réfléchir n’est-ce pas !

En outre, la majeure partie de ce bois est transformée localement, par conséquent l’emploi du bois de nos contrées maximise le bénéfice carbone.

Pattern bois kenzai

3. Pourquoi utiliser du bois local ?

Avoir recours au bois local pour ses travaux de construction impacte l’économie locale, création d’emploi, tout autant que l’environnement, grâce à la préservation de la biodiversité.

La création d’emploi dans le bassin régional

Plus de 20 000 entreprises travaillent avec le secteur du bois en AuRa. Ce secteur participe à la création de 63 700 emplois non délocalisables, de l’exploitation, et l’extraction des essences, à la transformation, jusqu’au transport de ce matériau naturel. La pollution liée à l’énergie grise est par voie de conséquence amoindrie et maîtrisée.

L’impact environnemental du bois

Quant à l’impact environnemental en France, recourir au bois favorise à la biodiversité, notamment les populations d’animaux communs qui sont restées stables entre 1989 et 2018. A contrario, ces dernières déclinaient en milieu agricole sur la même période.

Désormais, les forêts françaises tendent à devenir des refuges stimulant la biodiversité. La multitude des reliefs oblige les autorités à adapter un mode de gestion des terres forestières propre à chaque configuration, participant par là-même à la diversité des territoires et des espèces.

4. A quoi sert le bois récolté ?

Le bois récolté dans les forêts d’Auvergne Rhône-Alpes sera ensuite principalement employé dans :

  • La construction, notamment les constructions de maisons en bois. Une maison à ossature bois de 100m² utilise 10 mᵌ de bois qui stockera durablement le carbone. Cet éco-matériau sert également pour les parquets
  • La maison : mobilier en bois, papier, crayons, palissades, clôtures, portillon
  • Les emballages de transport : palettes, caisse, malles
  • Le chauffage sous forme de combustibles : bûches et bûchettes à brûler

 Troncs de bois blog kenzai

Parce-que se reconnecter à la Nature, en la préservant, constitue l’une des priorités pour ralentir le changement climatique.

Parce-que nos enfants, vont vivre sur cette Terre, il est primordial d’accélérer cette prise de conscience face aux enjeux climatiques.

Parce-que collaborer avec la Nature est logique, empruntons ce chemin-là pour assurer sa sauvegarde, et la nôtre.

(Sources : Fibois, Agence française pour la biodiversité, IGN, IRSTEA)