Aménagement extérieur

Tout savoir sur la pose de votre terrasse bois

L'installation d'une terrasse en bois se distingue comme une option particulièrement attrayante pour transformer votre jardin en un lieu de détente et de convivialité. Que ce soit pour des barbecues estivaux, des soirées tranquilles sous les étoiles, ou simplement pour profiter de la nature environnante, une terrasse en bois peut métamorphoser l'utilisation et l'apparence de votre jardin.

Cependant, la construction de votre terrasse n'est pas simple. Heureusement, nous vous proposons des conseils pour vous guider dans ce projet. Nous verrons:

  • La préparation du terrain
  • La pose des plots et lambourdes
  • La mise en place des lames de bois
  • Puis d'autres questions courantes autour de la pose d'une terrasse en bois.

Préparation du terrain 

Vous allez devoir poser une structure lourde, vous avez donc besoin d'avoir une surface bien stabilisée. Pour cela, il y a essentiellement deux pistes: la dalle en béton ou bien la pose sur de la terre.

Pose d'une terrasse bois sur dalle béton

On peut souhaiter transformer une dalle béton en terrasse en bois pour améliorer l'esthétique et le côté chaleureux. Pour poser une terrasse en bois sur une dalle béton, il y a deux options :

  • Visser les lambourdes directement sur le béton. 
  • Surélever les lambourdes sur des plots réglables en plastique.

La première option est risquée, car l'eau risque de stagner au niveau des lambourdes et de petit à petit les dégrader. De plus, elle suppose que votre dalle ait une pente d'au moins 1,5%. Il est recommandé de poser votre structure en hauteur, idéalement avec des plots réglables.

Dans la même veine, il y a ce qu'on appelle des "longrines": de longues travées de béton sur lesquelles vont pouvoir se poser vos lambourdes. C'est une méthode qui consomme beaucoup de matériaux et qui est rendue un peu obsolète par les plots réglables.

Pose d'une terrasse bois sur sol en terre

Pour poser une terrasse en bois sur un sol en terre, il va falloir stabiliser l'ensemble et éviter que des herbes ne poussent en dessous. Tout d'abord, vous allez délimiter les contours de votre surface, puis en retirer tous les végétaux et la terre végétale (la superficie). En général, vous allez creuser un peu pour que votre terrasse ne soit pas trop haute par rapport au sol.

Une fois que vous avez une surface bien délimitée et "décapée", posez un géotextile que vous fixerez au sol grâce à des agrafes. Ainsi, vous bloquez la lumière et empêchez le développement de toute herbe. Pour le dissimuler et stabiliser et égaliser le sol, déposez dessus des agrégats. Le sable stabilisé, une solution parfois conseillée peut héberger des mauvaises herbes, nous ne le recommandons pas.

Maintenant, votre sol est prêt à recevoir les plots réglables qui accueilleront les lambourdes.

Pose des plots et lambourdes

La pose des plots réglables

Une fois qu'on a un sol stable, il est temps de poser les fondations de la structure. On va utiliser une innovation récente qui a révolutionné le secteur : les plots réglables. En effet, la mise à niveau des terrasses était, auparavant, très difficile. Ces plots rendent cela extrêmement facile : vous pouvez simplement varier la hauteur du support au millimètre près en tournant la molette à la base du plot.

Pour des hauteurs de terrasse importantes vous pouvez même ajouter une rehausseQuant aux supports qui seraient en pente, une base autonivelante vous fera gagner beaucoup de temps à la pose.

(Source: Soprema)

Classiquement, on a des lames de terrasse de 27 mm d'épaisseurs et on pose les plots à environ 50 cm d'intervalle dans le sens de la largeur des lambourdes. Dans le sens de la longueur, vous pouvez aller jusqu'à 60 cm.

Pour les lambourdes en 40 x 60, prévoyez un entraxe maximum de 45 centimètres et de 50 centimètres pour celles en 45 x 70 mm.

Vous pouvez aller jusqu’à 60 centimètres avec celles de 4.5 cm d'épaisseur sur 14.5cm de large, cependant nous vous conseillons de rester à 50 centimètres afin de garder un confort de marche maximum sur la terrasse. En effet,  au-delà un effet "ressort" peut être ressenti à la marche.

La pose des lambourdes

Tout d'abord il faut choisir l'essence de vos lambourdes. C'est un point crucial: vous ne pouvez pas prendre une essence trop différente de celle de vos lames si vous ne voulez pas rapidement vous relancer dans des travaux de rénovation. En effet, vu que les deux bois auront une densité différente, ils vont travailler différemment, ce qui fera beaucoup travailler les vis. Elles se tordront latéralement et vont petit à petit abîmer le bois et se désolidariser.

N'oubliez pas la pente d'environ 1.5-2% pour que l'eau s'écoule bien.

Idéalement, choisissez des lambourdes de la même essence que vos lames de terrasses. Cela ne vaut pas pour les terrasses en coupe droite, qui n'ont pas ce besoin (les lames font toute la largeur). 

Vous devrez prévoir comment tombent vos lames et comment vous voulez les fixer. Le plus souvent les lames seront posées bout à bout sur la même lambourde. Néanmoins, ce n'est pas toujours possible, notamment si les lambourdes sont posé sur le champ (= la tranche) et non à plat ou s'il n'y a pas la place pour laisser le jeu de dilatation. Dans ces cas on devra doubler la lambourde, comme sur le dessin ci-dessous.

(Source : FCBA: Guide de conception et de réalisation des terrasses en bois)

Commencez par disposer l'ensemble des lambourdes, puis ajustez la hauteur des plots réglables pour que tout soit au niveau. Il faut un très léger dénivelé, pour permettre à l'eau de couler. Une fois que c'est fait, vissez les lambourdes et les plots ensemble avec des vis. Choisissez en de bonne qualité, comme celles que nous proposons.

Il faut, en outre, que vos lambourdes soient au moins sur trois plots. 

Enfin, appliquez la bande d'étanchéité. Elle permet de protéger les lambourdes de l'eau, notamment en étanchéifiant les vis (qui sinon laisseraient l'eau pénétrer au coeur du bois).

La pose des lames de terrasse

La mise en place des lames n'est pas l'étape la plus difficile de vos travaux, mais elle demande un soin sans faille. Vous allez poser vos lames de terrasse selon un certain motif et en utilisant des vis ou des clips. Dans tous les cas, n'oubliez pas de prévoir un joint de dilatation en utilisant de entretoises entre chaque lame. Ce jeu pourra varier en fonction du degré d'humidité du bois. Plus il est sec, plus il faudra prévoir d'espace pour sa dilatation.

Le choix du motif de pose

Comme pour les parquets, il faut avant tout choisir le motif de pose.

Il y en a principalement trois:

  • La coupe droite: les lames font toute la largeur.
  • La coupe de pierre: les joints de lames sont alignés de manière alternée.
  • La coupe à l'anglaise: vous commencez un rang avec la chute du rang précédent.

La pose en points de Hongrie ou en chevrons sont aussi possibles, mais plus complexes (ce qui veut dire plus de perte, de l'ordre de 10 à 15%, et de main d'œuvre).

La fixation des lames par vis

Une fois le motif défini, vous avez deux choix: la fixation des lames par vis ou par clips. La pose vissée est la plus commune. Il vous faudra prévoir deux vis inox par lames et par lambourde, soit environ 40-50 vis/m² :

(Source : Heco)

Vous aurez besoin de vis spéciales pour terrasses. Vous devrez vous poser trois questions: quelle longueur de vis choisir, quelle largeur et à simple filet ou à double filet. Il faudra toujours prendre des vis inox.

La longueur de la vis sera de 2.5 fois l'épaisseur de la lame, sauf s'il s'agit d'un bois dur sur un bois tendre, auquel cas il faudra prévoir  3.2 fois l'épaisseur de la lame. Il y aura, en effet davantage de jeu entre le support et la terrasse.

Le diamètre est en principe de 5 mm, mais vous pouvez en choisir d'un diamètre de 6 mm si vos lames sont en bois dur d'une épaisseur supérieure à 23 mm ou en résineux avec une épaisseur de plus de 27 mm.

Pour le filet, cela dépend de l'essence. Les terrasses en bois dur, comme le chêne, ont un jeu plus "puissant". Or, pour les têtes de vis à simple filet, toute cette force se concentre à la base de la tête de la vis, ce qui peut la briser. Pour l'éviter, on utiliser des vis double filet : la pression du bois va être répartie tout le long du filet sous la tête de vis, répartissant la charge.

Si vous avez opté pour des lames en bois dur, choisissez les vis à double filetage et pour les lames en résineux, optez pour des vis à filetage simple

Dans tous les cas, pré-percer pour être sûr de ne pas fendre les lames, améliorer la tenue des vis et assurer une pose fluide. Il faudra également fraiser vos trous pour permettre aux vis de ne pas être saillantes. Pour cela, Kenzaï propose un embout de visseuse extrêmement pratique, qui vous permet de visser et de fraiser d'un seul coup.

N'oubliez pas de laisser aussi un espace de dilatation de quelques millimètres en longueur.

La fixation des lames par clips

C'est une solution récente qui permet de n'avoir aucune vis apparente. Chaque planche va être associée à plusieurs clips. Vous allez encastrer ceux à l'avant de la lame dans les clips de la lame précédente et visser ceux à l'arrière, dans lesquels viendront s'encastrer les clips de la lame suivante, et ainsi de suite. Nous proposons par exemple le système Clipper Heco:

(Source : Heco)

Bien sûr, comme pour la pose visée, on met des cales entre chaque lame, puis on serre les lames entre elles avec un serre-lame pour garantir un espacement constant entre les lames.

Terrasse en mélèze

Terrasse en bambou

Terrasse en robinier

Terrasse en pin

Autres sujets importants autour de la pose d'une terrasse en bois

Quelle classe de lames de terrasses choisir ?

Les lames de terrasse ont une "classe d'emploi", qui va traduire globalement leur durabilité. On utilise pour les terrasses des bois classe 3 (3.1 et 3.2) et 4 principalement. Plus une région est humide, le bois doit être résistant. Ainsi, dans les zones très humides, vous aurez besoin de classe 4, même si votre pose met en œuvre toutes les bonnes pratiques du DTU

Quid du bois composite ? Et du bois exotique ?

Le bois composite est une matière composée de fibres de bois mélangées à de la résine. C'est un revêtement de sol extrêmement durable et beaucoup plus résistant à l'eau que le bois massif. Nous proposons un bois composite particulièrement écologique, avec relativement peu de résine (30%) et n'utilisant pas de PVC: le Torro Timber.

Le bois composite pose des questions en matière de pose de terrasse. En effet, c'est une catégorie de matériaux variés, qui ont des résistances différentes. Faut-il des lambourdes en bois composite ou peut-on se contenter d'une structure en résineux ? La question est assez complexe et peux changer, n'hésitez donc pas à demander conseils à nos commerciaux.

Le problème se pose aussi pour le bois exotique: il est très dur, un feuillu classique ne convient donc pas. Nous proposons néanmoins un modèle de lambourde en robinier, qui a une densité comparable à celle des essences exotiques.

Les autres types de terrasses

Ce guide portait sur l'installation d'une terrasse en bois. Un autre choix populaire est la pierre naturelle, beaucoup plus facile à entretenir. Nous en proposons deux types : des dalles de pierre naturelle ou de céramique (grès céramé).

Leur mise en œuvre diffère relativement peu au niveau des fondations, la principale différence est qu'il n'y a pas besoin de lambourdage ou de vissage. 

Les dalles de céramique sont directement posées sur des plots ou, plus rarement, collés sur une dalle de béton. Les pierres naturelles sont, elles, scellées avec un mortier adapté.

Quels produits d'entretien pour une terrasse ?

Le bois est un matériau fragile. Il a donc besoin de produits d'entretien spécifiques. Nous en proposons plusieurs:

Attention à éviter les produits d'entretien classiques et à ne prendre que des produits conçus pour terrasses.

Quelle finition appliquer à une terrasse en bois ?

Pour finir votre terrasse, vous pouvez lui appliquer un saturateur, qui va protéger son éclat. La mise en œuvre de ce produit est très simple avec un pinceau ou rouleau adapté, comme ceux que nous proposons.

Ajouter un commentaire