Isolation écologique

Le sarking est-il adapté à tous les bâtiments ?

Mise en oeuvre isolation toiture fibre de bois en sarking

Le sarking est une technique d’isolation thermique de la toiture très largement utilisée en Ecosse, Australie, Suisse, Allemagne, Autriche et Nouvelle-Zélande qui confère à l’habitation une isolation thermique de la toiture très efficace. Mais comment savoir si le sarking est adapté à votre bâtiment ?

Dans quels cas isoler une toiture par l’extérieur ? 

La méthode du sarking est souvent employée :

  • En rénovation de toiture : l’isolation extérieure permet de ne pas empiéter sur les volumes de l’espace intérieur disponible.  En effet, si les contraintes d’espace sont trop fortes pour mettre en œuvre une isolation des combles, il sera judicieux de vous orienter vers l’isolation toiture extérieure.
  • Pour l’efficacité énergétique, l’isolation thermique apportée par ce type d’isolation thermique extérieur permet de réaliser de grandes économies d’énergie, grâce aux matériaux isolants qualitatifs employés et l’absence de ponts thermiques. Le sarking fonctionne pour la construction neuve et la rénovation énergétique.
  • Préserver la charpente apparente : ce serait dommage de cacher cette belle charpente en bois et de perdre de la hauteur sous plafond !

En montagne, cette solution d’isolation thermique aide à lutter activement contre le froid et le vent.

Dans quels cas ne pas utiliser la technique du sarking ?

Pour que le sarking soit efficace, l’habitat doit idéalement disposer d’une pente d’au moins 15 degrés. En effet si l’inclinaison de la toiture est insuffisante le risque que l’eau ne s’écoule demeure, à terme, cela pourra endommager la structure même de votre toiture.

En cas de toiture très inclinée, la méthode du sarking n’est pas appropriée en raison du risque de glissement de toiture, la pose contre-lattage-chevrons sera plus appropriée.

sarking toiture plate avec fibre de bois

L’étanchéité spécifique de la toiture plate, fait du sarking une méthode tout à fait appropriée, elle est d’ailleurs très employée.

L’isolant thermique utilisé doit être de bonne qualité, pare pluie fibre de bois par exemple, recourir à un isolant de qualité inférieur réduira l’efficacité thermique de l’habitation, ce serait dommage au vu de coûts engendrés par le sarking !

Enfin, ne vous orientez pas vers le sarking toiture si votre couverture (tuiles) est très abîmée n’engagez pas de travaux d’isolation extérieure…, faites les choses dans l’ordre, changez de toiture et pensez ensuite à l’isolation…

Comment choisir entre le sarking et l’isolation par l’intérieur ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour savoir quelle direction emprunter. La première grande question à se poser sera celle des contraintes du bâtiment avec lesquelles composer.

Disposez-vous d’assez d’espace dans vos combles pour réaliser une isolation par l’intérieur ? L’isolation de la toiture par l’extérieur serait-elle moins contraignante ?

Sarking ou isolation par l’intérieur : une question de budget

Pour commencer il y a une notion de coût et de budget à considérer, en effet l’isolation extérieure, et particulièrement le sarking toiture, est plus cher qu’une isolation intérieure. En moyenne l’isolation intérieure est de 25 €/m² et le sarking coûte 85€/m².

Sarking toiture extérieur ou isolation intérieure : des approches différentes

Le principe de l’isolation intérieure des combles est de déployer un isolant, un isolant biosourcé du type ouate de cellulose ou fibre de bois, entre chevrons et de l’assortir d’une couche supplémentaire de matériau isolant.

En isolation toiture fibre de bois (sarking), vous viendrez poser un pare-vapeur, puis une - ou plusieurs couches de fibre de bois rigide entre les chevrons – recouverte(s) par les panneaux rigides fibres de bois qui feront office de pare pluie.

A retenir : plus le matériau est lourd, plus le déphasage est bon et les variations de température maîtrisées.

L’idéal en isolation thermique toiture/combles selon Kenzaï ?

Une solution isolante mixant l’isolation thermique intérieure où la deuxième couche d’isolant naturel (celle juste en dessous de la paroi) serait plus fine que dans une isolation intérieure classique. Et pour l’extérieur, il faudrait une couche pare pluie fibre de bois moins conséquente que sur un sarking classique.

solution isolation thermique toit

A retenir : le sarking est à peine plus épais qu’une isolation intérieure, 280 mm en moyenne, par conséquent, cela épaissit votre toiture. A vous d’évaluer si cela est possible.

Focus isolation sarking fibre de bois

Kenzaï vous recommande l’isolation sarking toiture en fibre de bois, un matériau naturel isolant et durable où les substances chimiques sont absentes.

Sous forme de panneau rigide, qui feront également office de pare pluie, à placer sous la couverture, la fibre de bois est un matériau isolant performant qui viendra améliorer conséquemment l’isolation thermique de la toiture tout en diminuant les déperditions énergétiques de cette dernière.

Elles sont en effet, de l’ordre de 30% quand l’isolation de la toiture est défaillante.

De plus, la pose de panneaux rigides en fibres de bois optimisera l’étanchéité au vent du bâtiment en créant une barrière étanche entre la couverture et le bois de charpente. Cela limite les ponts thermiques et les infiltrations d’air froid.

La résistance mécanique de ce matériau en fait un champion de l’isolation toiture, résistance et solidité sont au rendez-vous pour supporter le poids de la couverture.

En conclusion, le sarking offre une isolation toiture très complète mais reste onéreux. L’isolation intérieure est plus abordable mais elle résonne avec perte d’espace. Le mix entre ses deux solutions constitue une opportunité qui vous fera bénéficier des avantages des deux techniques.

 

 

Ajouter un commentaire

Les produits vus
Autres articles ...