Sols & murs

Comment remettre à neuf mon parquet ? Dans quels cas dois-je plutôt le rénover

Zoom sur vieux bois à rénover

Photo by FWStudio from Pexels

Pour effectuer votre choix, il faut savoir quel est votre parquet ? Deux possibilités s'offrent à vous, soit il s'agit d'un parquet cloué ou collé, soit d'un parquet flottant. Nous allons vous apprendre à les reconnaitre pour savoir quoi faire.

Le parquet flottant

Un parquet bois flottant est un parquet qui n'est pas fixé de façon solidaire avec le support. Il est en contact continu avec le sol, certes, sans lame d'air mais sans fixation aussi, et c'est pour cela qu'il est dit flottant. Il est très souvent posé sur une sous-couche phonique de quelque millimètre qui elle-même est "flottante".

Ces parquets sont le plus souvent des "parquets stratifiés". Dans le langage courant on parle d'ailleurs souvent de "stratifiés" pour désigner un parquet flottant mais cela représente un abus de langage, tous les parquets flottants sont loin d'être des "stratifiés". Il existe donc aussi des parquets flottants en bois massif.

Le parquet flottant stratifié

Un parquet flottant stratifié est un parquet dont l'âme est en panneau de support HDF (médium) dans la plupart des cas.  Sur ce support, un décor stratifié imitation bois (ou autre) est apposé. C'est ce qui donne la teinte et l'aspect de finition du parquet.

À noter que les parquets stratifiés chez Kenzaï par exemple, les supports HDF et le décor stratifié, sont texturés en symbiose de telle sorte que le rendu au toucher peut vous tromper et vous croirez toucher du vrai bois.

Enfin une finition incolore très résistante est posée sur le décor pour garantir sa longévité et son entretien aisé. Souvent un contrebalancement en stratifié est posé sous le médium pour ne pas que la lame se déforme dans le temps.


Que faire si mon parquet flottant stratifié est abimé ?

Malheureusement pas grand-chose. Comme nous l'avons vu il ne s'agit "que" d'une feuille de décor sur un support donc on ne peut pas rattraper les défauts d'aspect sans faire apparaitre l'âme en médium. Il ne vous reste donc plus qu'à le déposer et à en remettre un autre de meilleure qualité !

Parquets flottants en bois massif

Les parquets flottants en bois massif sont beaucoup plus rares que les précédents. Nous allons décrire ici ceux que vous trouvez chez Kenzaï.

Ils sont composés d'une âme qui, suivant les gammes, est soit en bois massif de résineux soit de la fibre de bois compactée avec des colles non nocives (parquet A+ et Ange Bleu).

C'est l'âme du parquet qui lui donne sa rigidité et c'est sur cette partie qu'on retrouvera le système d'assemblage. Il en existe plusieurs différents selon les gammes. Une fois assemblées les lames de parquet ne bougeront plus.

Certaines gammes ont une sous couche phonique en liège intégré. On trouve des parquets flottants adaptés pour les pièces humides. Par-dessus l'âme se trouve la couche de finition esthétique en bois noble : chêne, hêtre, noyer, etc. Enfin se trouve la finition : huile, cire ou vernis.

Que faire si mon parquet bois massif flottant est abimé ?
Suivant la gamme, la couche de finition en bois noble mesurera plus ou moins 2/3mm. C'est suffisant pour un léger ponçage. Par conséquent, si la couleur de la finition ne vous plaît plus, si votre sol a des tâches ou si encore il y a de petites traces et rayures ("chaises tirées" par exemple) vous pouvez alors le poncer pour le mettre "à blanc" (plus de finition visible). Vous pourrez alors soit le rehuiler, le revernir ou le vitrifier.

Parquet bois massif cloué ou collé

Les parquets bois massifs sont souvent en chêne, châtaignier, pin des Landes ou d'autres essences de résineux. D'une épaisseur de l'ordre de 21 à 23 mm, pour les parquets à clouer, et de 14 mm pour les parquets à coller, les lames sont généralement d'une largeur comprise entre 70 et 150 mm pour les plus larges. Les longueurs des lames peuvent varier.

Un assemblage à "rainure /languette" situé sur le côté des lames permet l'assemblage. La partie supérieure du bois qui reçoit la finition et qui se trouve au-dessus "de l'assemblage" est appelée "couche d'usure". On peut éventuellement avoir un profil particulier de la lame permettant des poses dites "à bâtons rompus" ou "en pointe de Hongrie" par exemple.

La pose la plus courante étant à joints perdus. On commence avec une lame puis une autre et au bout de la pièce, il ne reste qu'à prendre la chute de le dernière lame pour attaquer la travée suivante.

Parquet bois massif cloué

La pose est dite "clouée" car le parquet est posé sur une pièce de bois qu'on appelle lambourde qui est, elle, posée ou fixée sur le support d'origine. La lame de parquet est clouée (ou vissée aussi désormais) dans la languette dans la lambourde.

Parquet bois massif collé

La différence avec un parquet cloué ? L'épaisseur des lames : nous sommes plutôt sur des épaisseurs de 14 mm. De ce fait, la pose clouée n'est pas possible car la lame s'abîmerait. Le parquet est alors collé en plein sur le support d'origine. Ce support doit donc être parfait et c'est très souvent une dalle béton.

Que faire si mon parquet bois massif collé ou cloué est abîmé ?
Qu'il soit cloué ou collé, la couche d'usure de ce genre de parquet est souvent supérieure à 4 mm. et 4mm de chêne ou de châtaignier c'est conséquent!

De ce fait, même si votre parquet comporte de "grandes irrégularités" ou traces, vous allez pouvoir le poncer.

N'hésitez pas à louer une ponceuse rotative à parquet professionnelle pour cela. Le travail est plus facile et le rendu est meilleur.

Une fois poncé et mis à blanc et à neuf, votre parquet est comme neuf ! Vous pouvez alors remettre une finition comme sur un parquet neuf, huile, vernis, vitrificateur et c'est reparti pour 20 ans !