Isolation écologique

3 Isolants écologiques pour rénover une passoire énergétique

isolants biosourcés et passoire énergétique

« Urgence climatique », « réduction des GES », « transition énergétique » résonnent sur toutes les lèvres, il est un secteur particulièrement important où ces notions prennent toute leur importance ; le BTP !

Si l’on prête un peu attention à l’existant du marché immobilier en France, et que l’on découvre ses 4.8 millions de passoires énergétiques où l’isolation thermique est inexistante et les déperditions thermiques légion, vous comprenez plus facilement l’ampleur du défi auquel nous devons faire face !

Le GIEC utilise pour le bâtiment, les notions de « sobriété, efficacité, renouvelables » comme le dit si bien Céline Guivarch, coautrice du troisième volet du sixième, et dernier, rapport du GIEC.  Des termes qui font particulièrement écho aux matériaux isolants écologiques, le présent et l’avenir de la construction et de la rénovation.

Il est possible de transformer une passoire énergétique en un habitat confortable, et plus sain, grâce aux matériaux isolants écologiques dont les performances et la pérennité ne sont plus à démontrer.

Qu’est-ce qu’une passoire thermique ? Comment une isolation thermique naturelle peut y remédier et quelles solutions pouvez-vous envisager pour votre transition énergétique ?

Qu’entend-on lorsque l’on parle de passoire énergétique ?

Une passoire énergétique fait écho à un habitat où l’isolation est défaillante, voire inexistante, où la chaleur de l’habitation fuit littéralement par les courants d’air, où malgré le chauffage vous avez toujours une sensation de froid et une température hétérogène.

Nous connaissons tous ce type de sensations, que l’on oublie vite dès que l’on évolue dans un habitat correctement construit ou rénové.

Cet état de fait mène à de grandes déperditions d’énergie, et par conséquent vous avez froid l’hiver et chaud l’été. Votre porte-monnaie souffre aussi de cette débâcle qui vous complexifie la possibilité de réaliser des économies d’énergie. Votre habitation est énergivore…

Tous les logements présentant une classe énergie F ou G, selon le diagnostic de performance énergétique (DPE) sont des passoires thermiques. Ça en fait du monde !

Consommation énergétique annuelle et émissions carbone :

  • Classe F : consommation énergétique : de 331 à 420 Kwh /m²/an – Emissions de CO2 : entre 71 et 100 Kg CO2/M²/an
  • Classe G : consommation énergétique de 421 Kwh /m²/an - Emissions de CO2 :  Kg CO2/M²/an

Ces chiffres représentent 6 à 8 fois les valeurs requises pour la construction d’une maison neuve soumise à la RT2012.

Focus sur 3 isolants écologiques pour une bonne isolation thermique

Intéressons-nous de plus près à la fibre de bois, le liège et la ouate de cellulose, des matériaux isolants écologiques à haute performance énergétique.

L’isolant fibre de bois

isolation thermique avec isolant biosourcé fibre de bois

L’offre sur l’isolant fibre de bois est très complète. Qu’il s’agisse de panneau isolant rigide, souple, ou en vrac, la fibre de bois est utilisée pour tout type d’isolation thermique, du sol aux murs en passant par la toiture (isolation sarking) et l’isolation de façade.

La fibre de bois dispose de qualités d’isolation thermique, et phonique, ce matériau naturel présente également une bonne résistance au feu.

Un matériau écologique qui reste ouvert à la diffusion de la vapeur d’eau. Le déphasage thermique est excellent, c’est un peu la star des matériaux isolants écologiques.

Les panneaux isolants rigides fibre de bois sont très utilisés en isolation extérieure (en complément d’une isolation existante), en sarking (isolation toiture). En panneau isolant souple, vous le retrouverez pour l’isolation planchers et l’isolation mur et cloisons notamment.

Cependant, qu’ils soient rigides ou souples, les panneaux isolants en fibre de bois peuvent être employés sur tout type d’isolation, cela dépendra vraiment de votre projet ainsi que des contraintes techniques.

L’isolant liège

isolation écologique avec matériau naturel liège

L’isolant liège est fortement apprécié dans la rénovation écologique (isolation intérieure et extérieure) de par ses capacités thermiques et phoniques. Ce matériau écologique issu de l’écorce du chêne liège est une ressource naturelle et renouvelable rapidement, tous les 9 ans en moyenne.

Kenzaï vous propose cet isolant naturel sous différentes formes : plaque liège expansé, liège en vrac, en sous-couche pour son effet résilient et ses propriétés d’isolation phonique. La sous-couche liège est d’ailleurs fréquemment ajouté sous les parquets flottants.

La résistance à la compression de ce matériau naturel, qui ne se tasse pas, en fait un isolant écologique tout à fait adapté à l’isolation thermique du sol en isolation intérieure, en rez-de-chaussée principalement.

Les granules de liège expansé sont utilisés, par déversement ou insufflation, pour : (liste non exhaustive)

·         L’isolation des combles, 

·         Combler les espaces entre lambourdes sous plancher,

·         En doublage de murs,

·         En mélange chaux/ciment pour réaliser des chapes isolantes,

·         Réaliser des planchers phoniques entre étages,

En isolation thermique extérieure (ITE), vous pourrez recourir à la plaque de liège expansé, un panneau de façade qui agira comme une enveloppe protectrice – en vous protégeant des variations de température - de l’habitation.

L’isolant liège joue également le jeu de la déco ! Et on adore, des motifs originaux pour un intérieur épuré et confortable. Découvrez notre sélection de sols liège.

L’isolant ouate de cellulose

Utilisé depuis les années 30 aux Etats-Unis et en Scandinavie, l’isolant ouate de cellulose est réputé pour ses capacités d’isolation thermique hiver comme été, grâce à son bon déphasage. Cet isolant naturel, facile à mettre en œuvre, dispose d’une certaine longévité (entre 40 et 50 ans) et garde ses performances thermiques tout au long de son cycle de vie, a contrario de la laine de verre qui perd son pouvoir isolant au fil du temps.

En panneau, à poser sur les murs, ou en vrac (isolation par soufflage du matériau), ce matériau biosourcé et recyclé a le vent en poupe dans l’isolation des combles perdus notamment.

La ouate de cellulose en vrac peut être projetée à sec, par insufflation sous pression dans des caissons fermés, ou projetée humide pour une utilisation verticale.

isolant recyclé avec ouate de cellulose

Voici quelques exemples de son utilisation en isolation thermique :

  • Isolation des combles, des planchers : par déversement à sec du matériau recyclé
  • Flocage sous dalles : projection humide
  • Isolation des planchers, toitures, murs à ossature bois : par injection sous pression

 

Les autres solutions pour votre transition énergétique

Rénover une passoire thermique passe également par :

  • Le déploiement d’une isolation thermique efficace, quand les contraintes de place sont trop fortes, optez pour la correction thermique, des murs, planchers et/ou toiture.
  • Des équipements de qualité afin que le chauffage et l’électricité soient performants
  • Des huisseries adaptées où les jointures ont été réalisées correctement de manière à éviter les ponts thermiques.
  • Avoir recours à des énergies renouvelables, poêle à granules, au lieu d’énergie fossiles pour votre chauffage
  • Valoriser les apports solaires au travers de panneaux photovoltaïques
  • Mettre en place une protection solaire d’été : brise-soleil orientables (BSO), pergola en bois, tonnelles, etc.

économies d'énergie avec isolation écologique

Transformation et valorisation de l'existant, réemploi des matériaux, sont des pistes à poursuivre en rénovation écologique. Et pour ceux qui souhaitent s'orienter vers la construction neuve, n'oubliez pas d'intégrer la conception bioclimatique et la réversibilité des bâtiments à vos projets !