Maison passive ou BBC : quelles différences ?

Maison passive, maison BBC, maison bioclimatique... les expressions sont nombreuses et on en arriverait à se tromper. Car non, une maison BBC n'est pas la même chose qu'une maison passive. De réelles différences existent, notamment sur les consommations moyennes à ne pas dépasser chaque année.

 

La maison passive "Passivhaus"

Les caractéristiques

Une maison passive est caractérisée par l'absence de chauffage. On peut trouver un poële pour les jours au climat extrême, mais les installations et la construction de la maison suffisent pour se passer du chauffage. Qui dit absence de chauffage, dit économies d'énergie et économies tout court ! On assiste aujourd'hui à un réel engouement pour les maisons passives. Cela est très certainement dû aux économies qui en découlent, mais également grâce à une réelle prise de conscience écologique.

Le terme "maison passive" n'est pas encore un label ou une certification reconnue. Il s'agit plus là d'un titre honorifique. En France, il n'a aucune valeur à proprement parler. En fait, ce label vient de l'Allemagne, où là-bas, le Passivhaus est reconnu et garantie une maison aux faibles dépenses énergétiques. Ce label est donné lorsque la consommation annuelle ne dépasse pas les 15kWh.m²/an. Alors, comment faire pour construire une maison passive ?

 

Les principes et installations à respecter

Les maisons passives sont construites sur des principes bioclimatiques.

L'orientation

La maison passive doit être orientée de manière à profiter au maximum des apports solaires. Ces apports permettent de limiter les besoins en lumière ainsi qu'en chauffage. Ainsi, il faudra poser de grandes baies vitrées au sud et limiter au maximum les ouvertures au nord. Une maison passive aura souvent un toit plat afin de bénéficier des rayons du soleil sur la plus grande surface et le plus longtemps possible. Ces toits peuvent être équipés de panneaux photovoltaïques pour produire de l'énergie. Enfin, pour faciliter le chauffage de la maison, elle doit avoir une forme carrée ou rectangulaire. Le nombre d'étage importe peu.

L'isolation

Si une isolation naturelle et écologique n'est pas requise, il semble toutefois plus pertinent de choisir des matériaux respectueux de l'environnement et qui ont une longue longévité. L'isolation d'une maison passive doit être particulièrement étanche à l'air. Des tests sont prévus pour mesurer cette étanchéité afin d'attribuer, ou non, le label maison passive. L'isolation doit se faire par l'extérieur (ITE), ce qui permet d'éviter les ponts thermiques et de mieux garder la chaleur en hiver. Il est recommandé de choisir des isolants performants (laine de bois, fibre de bois, ouate de cellulose) ainsi que d'avoir une ossature lourde qui améliorera l'isolation.

Fenêtres et menuiseries

Comme énoncé auparavant, l'étanchéité du bâtiment doit être excellente. Il est impératif d'avoir des fenêtres et menuiseries parfaitement étanches. De plus, les fenêtres doivent avoir une large surface vitrée (pour capter les apports solaires) et doivent être lumineuses. Si vous posez des fenêtres côté nord, il est indipensable d'opter pour des fenêtres passives haute performance avec triple vitrage.

Ventilation double flux

L'absence de chauffage implique l'installation d'une VMC double flux. Ce système permet d'extraire l'air vicié et de faire rentrer l'air neuf à l'intérieur. La ventilation double flux est équipée d'un échangeur avec récupérateur de calories qui permet de garder une température constante dans l'habitat, tout en renouvelant l'air pour des questions de confort et de santé. Pour une ventilation optimale, il est courant de coupler la VMC double flux à un puit canadien, qui apporte de l'air chauffé par géothermie en hiver.

Les aménagements intérieurs

Enfin, le choix de l'électroménager est à prendre en considération. En effet, pour ne pas dépasser les limites de consommation prescrites par le label maison passive, il est important de choisir des appareils de classe A. Concernant l'éclairage, il convient de privilégier les LED aux ampoules classiques ou même basse consommation.

 

La maison BBC (Bâtiment Basse Consommation)

Les caractéristiques

Une maison BBC, Bâtiment Basse Consommation, requiert des performances énergétiques moins élevées que celles des maisons passives. Ainsi, la consommation annuelle maximale est de 50kW/m²/an. Cette consommation concerne le chauffage, l'eau chaude sanitaire, l'auxiliaire de ventilation, l'éclairage et la climatisation. Un critère majeur pour l'obtention du label BBC concerne l'étanchéité. Elle doit être excellente et les ponts thermiques doivent être quasi inexistants. Des tests faits par des agences agrées sont réalisés pour déterminer l'obtention ou non du certificat BBC.

Une des différences notables avec la maison passive est que le bâtiment passif requiert l'utilisation d'énergies renouvelables. Là aussi, une construction ainsi qu'une isolation avec des produits naturels est un atout. Globalement, une maison BBC est 20% moins cher qu'une maison passive mais les économies sont potentiellement moins importantes sur le long terme.

 

Les principes et installations à respecter

Globalement, les principes bioclimatiques vus pour les maisons passives sont les mêmes à respecter pour une maison passive, dans une moindre mesure.

Les efforts doivent être faits sur les menuiseries, afin de garantir une étanchéité totale. Les fenêtres doivent être large et lumineuse, pour laisser passer la lumière naturelle et réduire les dépenses en chauffage et électricité. Pour le chauffage, la pose d'un poêle à granulés ou pellets de bois est la plus courante. Un chauffe-eau thermodynamqiue peut être installé pour permettre d'importantes économies d'énergie. Une alternative peut être le chauffe-eau solaire.