Technique de construction bois

Construction d'un mur en bois

Le bois est un matériau sain et disponible qui est utilisé depuis toujours dans les constructions. Alors que les premiers habitats étaient construits avec du bois de manière sommaire, aujourd'hui le bois est associé à d'autres matériaux tout aussi performants pour construire une maison solide.

Dans un contexte où la réglementation vise à limiter les dépenses énergétiques et favoriser les habitats passifs ou BBC, le bois constitue un excellent matériau pour répondre aux exigences des performances énergétiques.

 

Le mur à ossature bois

La construction à ossature bois est de loin la technique la plus utilisée dans le monde. La structure est relativement simple à mettre en place et est très efficace en terme de solidité et stabilité. Voici comment se découpe la composition d'un mur à ossature bois.

L'ossature est soutenue grâce à une structure porteuse constituée de montants verticaux (avec une entraxe de 60 cm) et des traverses horizontales. La largeur du système varie entre 120 et 200 mm selon les performances thermiques souhaitées. L'épaisseur de la structure porteuse est d'environ 45 mm.

L'ossature est alors recouverte avec des panneaux de contreventement en bois, qui peuvent être posés côté intérieur ou extérieur. Ces panneaux assurent la rigidité et la stabilité en résistant à la fois aux efforts horizontaux et verticaux par lesquels la structure est sollicitée. Les panneaux de contreventement participent également à l'amélioration des performances énergétiques.

Devant les panneaux de contreventement, on pose un pare-pluie. La fonction de cette membrane est d'assurer une étanchéité à l'eau qui vient de l'extérieur. Sa fixation se fait sur les liteaux, afin de laisser des lames d'air pour une bonne circulation de l'air sous le bardage extérieur. Enfin, l'ossature à l'extérieur se finalise avec le revêtement extérieur comme un bardage en bois par exemple.

Derrière le panneau de contreventement, on trouve l'isolant entre montants (type panneaux de fibre de bois), puis un pare vapeur. Le pare vapeur permet d'assurer l'étanchéité à l'air du bâtiment qui est le facteur déterminant de la performance énergétique. Devant le pare-vapeur on retrouve un isolant entre profils métalliques puis le parement intérieur.

 

Mur en panneaux structurels en bois massif

Les panneaux utilisés pour cette construction sont réalisés à partir de planches qui sont croisées à90°C et assemblées en plusieurs couches. La stabilité est excellente aussi bien en longueur qu'en largeur. Pour cela, deux techniques peuvent être employée : par clouage ou collage.

A vous de choisir l'épaisseur en fonction de la résistance thermique que vous souhaitez avoir. Ensuite, l'isolation (panneaux souples ou rigides) est à disposer d'un côté du panneau ou des deux, pour une isolation optimale.

Entre l'isolant et le revêtement externe (bardage ou autre), il faut également poser un film pare-pluie, sans oublier les lames d'air.

Il faut bien évidemment penser, pour un mur ossature bois comme pour un mur en panneau structurel, aux joints qui seront garants de la bonne étanchéité du bâtiment. Les bandes d'arases permettront d'éviter les remontées capillaires et donc les dégats dans la structure.

 

Mur ossature bois