Comment rendre sa maison autonome en énergie ?

Comment rendre sa maison autonome en énergie ? 

Une maison autonome, cela vous parle ? Ce type d’habitat est unique en son genre. Il puise l’énergie dans des solutions alternatives et écologiques. L’énergie est produite localement, sans recours aux réseaux de gaz et d’électricité communs. Entre production d’électricité renouvelable, pose de panneaux solaires, chauffage intelligent et récupération des eaux de pluie, comment rendre sa maison autonome en énergie ? Regardons cela d’un peu plus près.

Produire de l’électricité par les énergies renouvelables

Les sources d’énergie renouvelable sont présentes partout autour de vous : le vent, l’eau, le soleil. La maison autonome peut produire de l’électricité à partir d’éoliennes domestiques placées judicieusement au fond du jardin, dans les régions ventées de préférence (couloir du Rhône, zones littorales, nord et nord-est de la France par exemple). Ces petits engins ont généralement une capacité de production comprise entre 10 W et 20 kW. Le vent est néanmoins une source d’énergie intermittente. Il ne vente pas tous les jours de l’année, à coups de grandes rafales. Pour être autosuffisant en électricité, il faut donc stocker l’électricité en batterie et compléter son dispositif par : 

  • des panneaux photovoltaïques si votre maison est bien exposée et située dans une zone géographique propice à l’ensoleillement ; 

  • une micro-turbine si votre terrain privatif donne accès à un cours d’eau ou à une rivière.

Les énergies renouvelables sont donc tributaires de la météo : du soleil et du vent irrégulièrement présents, de la pluie alimentant les cours d’eau. C’est pourquoi la maison autonome doit comporter plusieurs centrales de production, utilisant des sources d’énergie différentes.

Poser des panneaux photovoltaïques pour rendre sa maison autonome en énergie

Produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire n’est pas réservé aux habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les habitants du nord peuvent aussi y prétendre, sous certaines conditions. Propriétaires, sachez que de nombreuses aides d’État sont à votre disposition pour vous engager dans la transition énergétique et réduire vos dépenses. Comment rendre sa maison autonome en énergie grâce à l’énergie solaire ? Votre maison autonome doit remplir plusieurs critères pour garantir une installation productive et viable :

  • le niveau d’ensoleillement de la région dans laquelle vous êtes installé doit être suffisant ;

  • l’orientation de la toiture, vers le sud de préférence (mais pas nécessairement), afin d’optimiser le rendement des panneaux ;

  • l’inclinaison de la toiture de 30 à 35° idéalement pour produire davantage d’électricité.

Chauffer son logement au bois ou à l’électricité verte

Le bois disponible localement à peu près partout en France, peut être utilisé pour chauffer une maison autonome : une ressource écologique et économique. 

Comment rendre sa maison autonome en énergie lorsqu’elle est neuve ou récemment construite ? Sans poêle à bois, poêle hydro ou cheminée, optez pour un chauffage au gaz vert ou à l’électricité renouvelable, quitte à perdre en autonomie énergétique. Et pour réduire vos factures d’énergie, il existe aujourd’hui des solutions permettant de suivre sa consommation et repérer les postes les plus énergivores.

Pour conserver la chaleur générée à l’intérieur de votre petit cocon, encore faut-il avoir bien isolé préalablement votre logement. Isoler, c’est rendre sa maison étanche par tous les moyens : des murs épais, un double vitrage et une toiture opaque qui traquent les courants d’air. Une ventilation à double flux pourra extraire l’air chargé d’humidité et introduire de l’air neuf. D’autres systèmes comme le puits canadien (ou puits provençal) répondent à ces exigences. L’air extérieur est récupéré, chauffé naturellement par échanges thermiques. À la clé, des économies de chauffage pour votre foyer.

Récupérer les eaux de pluie pour l’eau sanitaire

Vous souhaitez une maison 100 % autonome ? Mobilisez l’ensemble des ressources naturelles dont vous disposez. L’eau de pluie se récupère notamment au moyen d’un puits traditionnel ou de forage. L’eau doit toutefois subir un traitement avant d’être utilisée, filtrée et débarrassée des polluants et micro-organismes qui la composent. Faites-vous accompagner par un professionnel pour connaître les usages autorisés et les installations requises.

Et pour chauffer l’eau sanitaire, un chauffe-eau solaire peut être installé à l’extérieur de la maison autonome, constitué d’un ballon et de capteurs solaires.

En résumé, comment rendre sa maison autonome en énergie ? Jouez sur l’équilibre de la nature et ses ressources. Pour tendre vers un confort thermique été comme hiver, les spécialistes et constructeurs de maisons autonomes en énergie, préconisent l’alternance des énergies renouvelables (panneaux, turbines, éoliennes, chauffe-eau solaire), l’utilisation du bois comme ressource locale, des eaux de pluie assainies. Sans oublier les incontournables toilettes sèches ! Le couvert végétal (toiture, mur) pourra quant à lui rafraîchir la température à domicile, lors de fortes chaleurs.