C'est quoi une maison écologique ?

C'est quoi une maison écologique ?

De prime abord, la réponse semble évidente ! Chez Kenzaï nous avons de très nombreux clients… et pourtant lors de nos échanges avec eux, on se rend compte que chacun a sa propre définition de LA maison écologique !

Voici les grandes tendances qui se dessinent !

La tendance nature / DIY/ minimaliste/recup.

Ces clients favorisent la rénovation, les petites maisons ou les Tiny House, la récupe, la bidouille, ils font le maximum de chose eux même et utilisent le maximum de produits bruts et locaux. L'objectif étant d'avoir l'impact économique et écologique le plus faible possible et c'est évidemment une très bonne chose !
Par contre cela peut se faire au détriment de l'habitabilité, de la qualité technique, sanitaire et énergétique de certains choix. Par exemple : sol en terre brut très écologique... mais peu résistant et difficile à entretenir, fenêtres récupérées... mais pas très performantes, choisir de ne pas mettre de ventilation par soucis d'économie et de simplicité mais mauvaise QAI ou encore recette d'huile pour le sol 100 % naturelle... Mais bourrée de COV !
De ce fait, la construction peut ne pas être très économe en énergie à l'usage et ne pas forcément avoir une bonne qualité de l'air intérieur, surtout si les meubles ou matériaux récupérés sont bourrés de produits dégageant des COV.

La tendance Maison plus que passive !

Pour ces clients, ce qui compte c'est de limiter la consommation d'énergie de leur habitat coûte que coûte ! Donc épaisseur d'isolant très importante, étanchéité à l'air parfaite, menuiseries triple vitrage, VMC double flux très performante, c'est le minimum ! Ces maisons ont donc un coût qui peut être assez important voir très important. Par mesure d'économie, la tentation est grande alors de faire l'impasse sur les écomatériaux pour glisser vers leurs lointains cousins conventionnels. On peut alors voir des maisons "écologiques" car très économes en énergie... mais en béton isolées en polystyrène ou polyuréthane avec des fenêtres PVC.
Faire des maisons neuves passives est évidemment une bonne idée. C’est la seule solution pour limiter la consommation d’énergie du bâtiment et limiter les GES mais si pour cela on utilise des matériaux à forte énergie grise et impact environnemental, c'est le serpent qui se mord la queue !

Et enfin la tendance "santé"

Tout doit être fait pour préserver sa santé, chasse alors au COV, CEM, au linky, la lecture des étiquettes et le décorticage des composants est un exercice régulier. Chaque produit, chaque solution sont scrutés par l'angle du risque sanitaire. C'est une quête sans fin. Bien sûr, certaines personnes sont atteintes de syndrome d'hypersensibilité chimique ou d'hypersensibilité électrique, pour eux, ces actions sont indispensables.  Mais pour les autres, cela tourne parfois à l'obsession, quitte à se rendre malade justement ! Encore une fois, c'est le serpent qui se mord la queue !

Et si finalement une maison écologique était, déjà, avant tout une maison ! Un endroit qui vous sera cher, pratique, confortable, économe et qui pourra accueillir votre famille pour des générations et des générations ? Et pour que votre habitat soit écologique, ce sera donc un subtil mélange entre une maison économe financièrement et énergétiquement, construite en écomatériaux pour avoir un impact environnemental le plus faible possible et enfin avoir un impact neutre sur la santé des occupants et la planète ! La voilà, peut-être, la définition d'une maison écologique ?