Pour vos travaux d'isolation : revue des aides 2019 !

Pour vos travaux d'isolation: revue des aides 2019 ! 

Vos bonnes résolutions de 2019 sont de :

  • réduire vos factures de chauffage ?
  • augmenter votre confort ?
  • et éviter de consommer des ressources naturelles inutilement ?

Parfait ! Il est donc temps pour vous de faire réaliser des travaux de rénovation énergétique de votre habitat.

Si vous faites réaliser vos travaux par une entreprise RGE et que vous respectez les critères techniques définis par l'ADEME vous pouvez bénéficier d'aides:

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le CITE est un dispositif fiscal qui vous permet de réduire vos impôts sur le revenu d’une partie des dépenses que vous allez réaliser. Tous les contribuables peuvent en bénéficier, que vous soyez imposable ou pas. Si vous ne l'êtes pas, vous recevrez la somme en crédit. Le CITE est reconduit cette année au taux de 30% pour l’isolation et de 15% pour les fenêtres (remplacement de simple vitrage par du double et dans la limite de 100€ par fenêtre). Cette aide peut être demandée par les locataires, les propriétaires ou les occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France et qui souhaitent réaliser des travaux d’économie d’énergie pour leur habitation principale. Le professionnel effectuant les travaux d’isolation doit disposer de la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Pour en savoir plus sur le CITE, visitez le site economie.gouv.fr

La TVA à 5,5% pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique

Le taux de TVA réduite à 5.5 % s'applique lorsque vous réalisez des travaux de rénovation énergétique comme la pose, l’installation et l’entretien de parois opaques ou vitrées, de volets isolants ou de vos équipements de chauffage. Elle est destinée aux propriétaires, locataires et sociétés civiles immobilières pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique sur des logements de plus de deux ans.

Pour en savoir plus sur la TVA à 5,5% visitez le site ademe.fr

L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ)

L’éco prêt à taux zéro est prolongé jusqu’en 2021 et vous permet d'emprunter une certaine somme (de 10 000 à 30 000 € suivant le nombre de travaux réalisés) pour la rénovation énergétique de votre maison. A partir du 1er juillet 2019, il sera étendu à tous les logements achevés depuis plus de deux ans et aux travaux d’isolation des planchers bas. Un seul éco-prêt à taux zéro peut être accordé par logement.  

Pour en savoir plus sur l’éco-prêt à taux zéro, visitez le site economie.gouv.fr

Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)

Les entreprises travaillant dans le secteur de l'énergie pour la transformation ou la vente finance des travaux de rénovation énergétique par le biais de "chèque énergie". Ces entreprises comme Total, Engie, et même Auchan proposent des aides pour la réalisation de travaux énergétiques sous réserve qu’ils soient réalisés par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Tous les ménages peuvent bénéficier de l’offre mais les montants des primes sont différents selon des niveaux de ressources et le type de travaux réalisés. Ces aides sont disponibles pour tous les propriétaires ou locataires et sont de types diagnostics, conseils, prêt à taux bonifiés ou encore des primes.

La prime « Coup de Pouce »

L’objectif de ce dispositif est de permettre aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier d’aides plus importantes. L’attribution dépend des ressources du foyer. Cette prime est cumulable avec le CITE et l’éco-PTZ.

Pour en savoir plus sur la prime « Coup de pouce », visitez le site economie.gouv.fr

Le programme « Habiter mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

Ce programme est destiné aux travaux permettant de diminuer de façon significative les déperditions d’énergie de votre maison. Ce programme s’adresse particulièrement aux propriétaires occupants dont les revenus sont inférieurs à des plafonds variables selon la région, les propriétaires bailleurs, dont les loyers ne dépassent pas des plafonds qui varient selon les prix du marché et les syndicats de copropriété en difficulté. Votre maison doit avoir plus de 15 ans à la date où le dossier est déposé ou vous ne devez en aucun cas avoir bénéficié d’autres financements de l’État au cours des 5 dernières années.

Pour en savoir plus sur le programme de l’Agence nationale de l’habitat, visitez l’anah.fr

Le chèque énergie

Ce chèque est une aide nominative qui aide des personnes ayant des ressources modestes à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation. La liste des bénéficiaires est établit par l’administration fiscale, en fonction du revenu fiscal de référence du ménage et de la composition du foyer déterminé en unité de consommation (UC). La valeur des unités de consommation composant le ménage est calculée ainsi : la 1ère personne du ménage compte pour 1 UC, la 2ème pour 0,5 UC, et les suivantes pour 0,3 pour UC.
Depuis le 1er janvier 2019, les ménages, dont le revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation est inférieur à 10 700 €, sont éligibles au dispositif chèque énergie.

Nombre d'UC

RFR/UC < 5600 €

5600 €< RFR/UC < 6700 €

6700€ < RFR/UC < 7700 €

7700 € < RFR/UC < 10700 €

1 UC

194 €

146 €

98 €

48 €

1 < UC < 2

240 €

176 €

113 €

63 €

2 UC ou +

277 €

202 €

126 €

76 €


Pour en savoir plus sur le chèque énergie, visitez
chequeenergie.gouv.fr 

Exonération de la taxe foncière

Des aides locales ou régionales sont aussi disponibles pour exonérer temporairement de taxe foncières les foyers qui réalisent des travaux d’économie d’énergie. Renseignez-vous auprès des mairies ou dans le réseau des ADIL pour savoir si votre logement est éligible à l’exonération. Votre maison doit être achevée avant le 1er janvier 1989 dans des communes où une exonération a été votée par la commune.

Pour en savoir plus sur l’exonération de la taxe foncière, visitez ademe.fr