Filtres

Fabricant
Prix (en €)
Matière

Revêtement naturel sol

Nos produits Il y a 105 produits.
Chargement en cours... Chargement en cours...

Meilleures ventes

L'essentiel en quelques mots

LES PARQUETS BOIS : UN ATOUT CHARME NATUREL ET UN CHOIX ÉCOLOGIQUE ET DURABLE

Le parquet bois est un revêtement de sol écologique qui séduit par de nombreux aspects. S'il représente avant tout un investissement durable (entre 20 et 70 ans selon la qualité choisie), ce matériau naturel séduit aussi par le confort et le charme qu'il apporte à l'espace intérieur. La noblesse du bois et la variété des essences permettent un large choix, adaptable à tout style d'agencement que ce soit classique ou moderne.
Le bois est enfin le matériau écologique par excellence (stockage du CO², faible énergie grise, renouvelable).

Comment choisir son parquet naturel ?

Pour bien choisir votre revêtement de sol, il est important de faire le point sur vos besoins et vos goûts afin de choisir le matériau qui conviendra le mieux à votre projet. Intensité d'utilisation, couleur, forme de la pièce, support sur lequel le parquet naturel sera posé, sol chauffant ou non, sont autant de critères qu'il faut analyser et qui vont vous aider dans le choix du parquet bois le plus adapté.
Nous proposons différentes essences (chêne, pin, châtaignier et douglas) susceptible de correspondre à vos attentes et répondant à différents types de poses :

> les parquets massifs à coller (DTU 51.2) : cette pose convient à des parquets massifs de 10 à 14 mm d'épaisseur. Ce type de parquet naturel de part leur faible épaisseur, leur dureté* et leur type de pose est parfaitement compatible avec un plancher chauffant (à basse température c'est-à-dire < 28°C). Ainsi, un parquet mince, en bois dur (dense) et posé collé apportera les meilleurs garanties en terme de restitution de la chaleur (pour que la chaleur puisse se transmettre la résistance thermique** du parquet doit être < à 0,15 m² °K/W).
Attention cependant, quelques soit le cas, à bien respecter quelques règles avant la pose : le support doit en effet être plan, propre sec et stable.


> les parquets massifs à clouer (DTU 51.1) : cette pose concerne les parquets massifs de 21 mm et plus d'épaisseur. A clouer sur lambourdes ou solives, cette technique traditionnelle est adaptée, entre autres, aux dalles bétons et aux chapes en ciment. La pose d'une sous-couche isolante entre les lambourdes apportera un meilleur confort thermique et acoustique.

 

*Les parquets massifs sont classés en fonction de leur dureté :

  • classe A Bois tendres : épicéa, pin sylvestre, sapin, aulne...
  • classe B Bois mi-durs : pin maritime, châtaignier, mélèze, teck, noyer, bouleau...
  • classe C Bois durs : chêne, robinier, hêtre, amarante, eucalyptus...
  • classe D Bois très durs : acacia, ébène, wengé, olivier...


**A savoir : la résistance thermique d'un parquet massif chêne pour une épaisseur de :
10 mm = 0,043 m² ° K/M
14 mm = 0,061 m² ° K/M

> les parquets flottants (DTU 51.11): les parquets flottants ont principalement un usage domestique ou un usage commerciale*. C'est en fonction de la résistance des parquets à l'usure** que l'on va déterminer pour quel type d'usage ils conviennent. La conductivité thermique des parquets flottants doit prendre en compte le parquet et la sous-couche. La résistance thermique doit ainsi être < 0,15 m² °K/W.


* Présentation des différents usages possibles pour les parquets flottants bois :
Les pictogrammes ci-dessous permettent d'identifier le parquet naturel adapté à l'utilisation souhaitée.
classes d'usage des parquets


** L'épaisseur minimale de la couche d'usure (en mm) du parquet et la dureté du bois vont permettre de définir son usage :
classement des parquets selon l'usure

Pourquoi utiliser une sous-couche pour son parquet naturel ?

L'application d'une sous-couche apporte un confort supplémentaire. Adaptable à toutes les poses (collée, clouée, flottante), la sous-couche permet notamment de :
- limiter les transferts d'humidité
- augmenter l'isolation acoustique
- améliorer l'isolation thermique

Respecter les conditions de stockage et de mise en œuvre

Pour réaliser une pose de qualité de votre parquet naturel, nous vous recommandons d'apporter une très grande attention aux conditions de stockage et de mise en œuvre du produit :

  • la pièce et le support à parqueter doit avoir une température supérieure à 15°C. Cette température ainsi que l'hygrométrie de l'air (entre 40% et 65%) doivent être maintenus après l'exécution de la pose (DTU 51.1, 51.11 et 51.2) ;
  • l'ensemble des travaux concernant la mise en œuvre (carrelages, revêtements durs, cloisons de distribution) doivent être achevés, le parquet étant le dernier travail à effectuer. Le support doit être parfaitement sec.
  • l'espace doit être à l'abri des intempéries (infiltrations d'eau et d'air) : menuiserie et vitrage posés ;
  • la ventilation doit être assurée ;
  • le parquet doit être stocké 48h dans son emballage d'origine intact, dans la pièce où il doit être installé.



Voir aussi le « mémento parquet » (parquet naturel) de la CAPEB