Filtres

Fabricant
Prix (en €)
Type de produit

Étanchéité à l'air

Nos produits Il y a 24 produits.
Chargement en cours... Chargement en cours...

L'essentiel en quelques mots

Etanchéité intérieure à l'air

A l'heure d'un intérêt grandissant pour les enjeux énergétiques du bâti et de l'application de la RT 2012 (imposant notamment un niveau d'étanchéité à l'air exemplaire avec un taux de 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons individuelles et un taux de 1 m3/(h.m²) pour les habitations collectives), la prise en compte de la perméabilité à l'air est devenue incontournable dans une construction.

La sensibilité d'un habitat par rapport aux infiltrations d'air pénétrant dans son enveloppe définit l'étanchéité à l'air (à ne pas confondre avec les transferts de vapeur d'eau, conséquences de l'activité dans l'habitat ou les ponts thermiques, résultats de défauts d'isolation).

 

L'importance d'une bonne étanchéité

L'étanchéité à l'air est donc le complément indispensable à une bonne isolation thermique. En protégeant de tout flux d'air le matériau isolant (type laine de bois, liège, laine de mouton etc.), une bonne étanchéité garantit l'effet isolant des inclusions d'air* du produit.
Il est aussi à noter que les performances (résistance thermique) annoncées par les fabricants d'isolants ont été calculées sur une paroi avec étanchéité à l'air. Il est donc conseillé de reproduire cette mise en œuvre pour atteindre ces performances.

Ainsi, les 4 facteurs clés d'une étanchéité à l'air réussi sont :

  • la prévention des pertes de chaleur (et par conséquent la diminution des besoins en chauffage et d'émissions de CO²)
  • la protection du système d'isolation contre les risques de dégâts causés par l’humidité pénétrante et de l'eau de condensation provenant de l'air intérieur chaud.
  • le maintien d'un taux d'humidité entre 40% et 60% pendant l'hiver (et éviter un climat intérieur trop sec, nuisible pour la santé des occupants)
  • une isolation thermique estivale optimisée, en évitant les transferts de calories de l'extérieur vers l'intérieur (et inversement l'hiver).
 
 

Les différentes solutions pour votre étanchéité à l'air

Chaque cas étant particulier, pour parvenir à une parfaite étanchéité à l'air, plusieurs solutions existent :
Le frein-vapeur, avec une résistance de diffusion hygrovariable, offre une sécurité maximale en cas de pénétration d’humidité et évite toute condensation dans les murs. Le frein-vapeur permet d'évacuer l'humidité vers l'extérieur sans atténuer le matériau isolant.

Le pare-vapeur possède un Sd** plus élevé qu'un frein-vapeur. Il est tout particulièrement recommandé pour des parois conservant l'humidité (non perspirantes type ciment extérieur ou pare-pluie non respirant). Comme le frein-vapeur, le pare-vapeur évite toute condensation dans les murs. Un pare-vapeur doit être complémenté par une bonne ventilation afin d'assurer la qualité intérieure de l'air.

Le pare-poussière : idéal contres les infiltrations de poussière de la construction.


L'ensemble de ces systèmes nécessitent pour leur pose des solutions de collage intérieur/extérieur adaptées ou la réalisation de joints d'étanchéité.

*toute isolation thermique repose sur les inclusions d'air dans le matériau isolant.
**Coefficient qui caractérise la perméabilité d'un matériau à la vapeur d'eau (Sd = mµ x épaisseur)